Piotr Pavlenski sera prochainement jugé pour une rixe au réveillon 2020

L'artiste russe Piotr Pavlensky sera prochainement jugé pour « violences avec arme » commises lors d'une rixe au réveillon 2020,  à Paris. 
L'artiste russe Piotr Pavlensky sera prochainement jugé pour « violences avec arme » commises lors d'une rixe au réveillon 2020, à Paris.

L'artiste russe Piotr Pavlenski, connu dans l'affaire des vidéos intimes de Benjamin Griveaux qui pourrait lui valoir un procès, sera jugé pour « violences avec arme » commises lors du réveillon 2020 à Paris, a appris l'Agence France-Presse vendredi 6 mai de sources proches du dossier. Un juge d'instruction parisien a signé récemment l'ordonnance renvoyant Piotr Pavlenski en correctionnelle pour « violences avec arme » sur deux hommes, blessés l'un à la jambe, l'autre au visage, et « violences » sur une femme. Contacté, son avocat Me Yassine Bouzrou n'avait pas répondu dans l'immédiat.

Le 1er janvier 2020, vers 2 h 50 du matin, la police était appelée pour un homme porteur d'un couteau en ayant blessé deux autres dans un immeuble dans le quartier huppé de Saint-Germain-des-Prés. Ce soir-là, plusieurs dizaines de personnes s'étaient réunies pour fêter le Nouvel An 2020 chez une proche de l'avocat Juan Branco. Parmi les convives, l'artiste russe Piotr Pavlenski et sa compagne, Alexandra de Taddeo.

À leur arrivée, selon des éléments de l'enquête dont l'Agence France-Presse a eu connaissance, les policiers découvrirent « de nombreuses taches de sang » au sol, mais aussi sur un tesson de bouteille. D'après les témoignages recueillis dans l'enquête, la discussion entre Piotr Pavlenski et l'un des invités s'est envenimée sur des motifs futiles et a dégénéré en bagarre, Piotr Pavlenski reconnaissant avoir porté le premier coup de poing.

À LIRE AUSSIMichel Onfray – Af [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles