Pingouin ou manchot ? Vous ne pourrez plus dire que vous ne saviez pas

Libération.fr
Des manchots de Magellan, le 14 février 2016, au sud du Chili. Photo Martin Bernetti. AFP

Chaque 25 avril, les ONG environnementales célèbrent le «world penguin day», soit la journée mondiale des manchots. Des espèces pour la plupart menacées par le changement climatique, à ne pas confondre leurs lointains sosies les pingouins.

Si vous scrutez attentivement les réseaux sociaux, notamment dans leur version anglaise, cela ne vous aura probablement pas échappé : ce mardi, il y avait des petits pingou… pardon des petits manchots partout sur le web. En effet, depuis plusieurs années, chaque 25 avril (mais aussi chaque 20 janvier comme le rappelle le National geographic), les ONG de protection de la biodiversité célèbrent le «World Penguin Day». L’objectif de cette journée mondiale du manchot est, outre de fêter la bestiole, d’attirer l’attention sur les menaces, comme le changement climatique, qui pèsent sur ses populations, dans l’hémisphère sud.

Celebrate #WorldPenguinDay by learning how you can help save these creatures! 🐧 ➡️ https://t.co/DENx2nG0tu pic.twitter.com/N2CrrIolhx

— WWF (@WWF) 25 avril 2017

Gangster. Penguins. 🐧
(You’ll want to turn the sound on…)

Happy #WorldPenguinDay. pic.twitter.com/jekB4iOKkU

— BBC One (@BBCOne) 25 avril 2017

Un préalable, avant d’aller plus en profondeur. Contrairement à ce que laisse penser une traduction papier-calque de l’anglais, les manchots ne sont pas des pingouins (et vice-versa). «La confusion vient de la traduction des termes entre l’anglais et le français», souligne une bonne fois pour toutes Jérôme Fuchs, chercheur associé au Muséum national d’histoire naturelle (MNHN). Autre source de méprise selon ce spécialiste de phylogénie des oiseaux : «Leurs modes de chasses par plongeon sont similaires et ils se ressemblent morphologiquement.»

Espèces «quasi menacées»

Pourtant, malgré les apparences, on a bien affaire à deux familles d’oiseaux distinctes. D’un côté, les pingouins («razorbill», en anglais), représentants de la vingtaine d’espèces d’alcidés aux côtés des macareux et des guillemots, qui peuplent les côtes (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

Kering réussit une forte accélération des ventes au premier trimestre
La Bourse de Paris consolide ses gains de la veille (+0,17%)
Wall Street monte nettement, aidée par la politique et les entreprises
Vincent Bolloré mollement confirmé à la tête de Vivendi
La Cooperl veut racheter le pôle charcuterie de la maison mère de William Saurin

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages