Pilote de drone : une nouvelle source d'emplois ?

Aux Etats-Unis, pour surfer sur le boom des drones, de plus en plus utilisés dans les conflits armés (mais pas que), des établissements et des universités dispensent désormais aux élèves des cours pour piloter ces engins.

Randal Franzen, ex skieur professionnel âgé de 53 ans, a passé un diplôme de pilote de drone dans une université du Kansas avant d'être embauché comme opérateur de vol pour un entrepreneur militaire en Afghanistan. Son salaire de l'époque ? "Un montant à six chiffres", précise-t-il.

Les troupes américaines utilisent les drones en Afghanistan, et même si elles vont bientôt se retirer du théâtre des opérations, on cherche déjà pour cet appareil piloté à distance de nouveaux débouchés. Normalement, dès 2015, les drones ne seront plus réservés au seul domaine militaire et pourront être pilotés par des civils. La Federal Aviation Administration semble en tout cas se diriger dans ce sens.

Ainsi, environ 10 000 drones commerciaux pourraient être autorisés à voler dans les prochaines années. Depuis l'été dernier 258 établissements scolaires et 14 universités proposent donc des cours pour apprendre à les piloter. Et de leur côté des analystes de l'aéronautique pensent qu'un jour les drones finiront par dominer le ciel des USA.

Alex Mirot, ancien pilote de drones (Predator et Reaper), aujourd'hui professeur adjoint à l'Embry-Riddle, apprend aux jeunes à piloter ce genre d'appareils. "Nous voulons les faire réfléchir [les élèves, ndlr] quant à la manière d'utiliser ce matériel militaire à une fin civile". L'enseignant précise également qu'il n'y a pas encore "de règles par rapport aux qualifications requises pour devenir pilote", et ajoute qu'il a eu pour élève "un enfant qui gagne maintenant un salaire de 140 000 dollars !"Lui-même n'a jamais autant gagné d'argent. Mirot précise aussi que certains jeunes veulent par la suite devenir pilotes (...) Lire la suite sur fluctuat.net

A quand une tuerie de masse avec un drone ?
Témoignage d'un pilote de drone qui tuait à distance
Un ex-militaire dénonce les drones de New York

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.