Une pieuvre fantôme ? Un crabe voleur ? Des nouvelles des profondeurs du Pacifique…

·2 min de lecture

Une expédition d'exploration de l'océan profond vient de se terminer dans l'aire marine protégée des Îles Phœnix, situées dans l'archipel des Kiribati dans l'océan Pacifique. Des chercheurs en océanologie se sont embarqués à bord du Falkor, le navire de recherche du Schmidt Ocean Institute localisé aux États-Unis. La campagne d'exploration a duré 34 jours et a permis de cartographier plus de 30.000 km² du fond des mers et de collecter des vidéos de monts sous-marins encore inexplorés. Au total, 21 plongées ont été effectuées avec le véhicule sous-marin téléguidé de l'Institut, le SuBastian, et ont permis d'enregistrer plus de 182 heures de vidéo.

Photographie d'un corail primnoïde colonisé par des ophiures qui capturent des proies dans le courant. © SOI / ROV SuBastian
Photographie d'un corail primnoïde colonisé par des ophiures qui capturent des proies dans le courant. © SOI / ROV SuBastian

Sur les images qu'ils ont collectées, les scientifiques participant à l'expédition ont pu effectuer deux rares observations d'une « pieuvre » transparente appartenant à la famille des Vitreledonellidae. Les seules parties non transparentes de ce céphalopode sont les nerfs optiques, les globes oculaires et le tube digestif. Avant cette expédition, il existait très peu d'images de cette pieuvre transparente, ce qui menait les scientifiques à l'étudier à travers les contenus stomacaux de ses prédateurs…

Le robot sous-marin SuBastian du Schmidt Ocean Institute a également capturé la première vidéo d'un requin-baleine à ces profondeurs. Sur l'une des vidéos enregistrées par SuBastian, il est également possible d'entendre l'excitation des scientifiques en découvrant qu'un crabe des profondeurs vole le poisson de l'un de ses congénères.

Des données sans précédent sur les coraux et les éponges

L'un des objectifs principaux de la mission de cette année était de collecter des données concernant l'impact de la prédation sur la physiologie des coraux et des éponges vivant dans les grandes profondeurs de l'archipel des Îles Phœnix. L'équipe scientifique a par exemple étudié comment les coraux réagissaient à la...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles