Piers Morgan a été débarqué de "Good Morning Britain" après une plainte de Meghan

M. R.
·3 min de lecture
Meghan et Harry en février 2018 à Edimbourg - Andrew Milligan © 2019 AFP
Meghan et Harry en février 2018 à Edimbourg - Andrew Milligan © 2019 AFP

Meghan Markle s'est plainte auprès de la chaîne britannique ITV des accusations de mensonge de son présentateur vedette Piers Morgan, avant l'annonce du départ de ce féroce critique de l'épouse du prince Harry, a indiqué mercredi l'agence de presse PA.

Lundi, après avoir diffusé un extrait de l'interview du couple, dans laquelle Meghan évoquait ses idées suicidaires et se plaignait de n'avoir reçu aucune aide de la part de la famille royale, le présentateur de l'émission matinale Good Morning Britain s'en était violemment pris à la duchesse de Sussex, mettant en doute ses propos.

"Je suis désolé, je ne crois pas un mot de ce qu'elle dit", a-t-il déclaré. "Je ne la croirais pas si elle me lisait un bulletin météo".

Plus de 41.000 plaintes

"Suite à des discussions avec ITV, Piers Morgan a décidé qu'il était maintenant temps de quitter Good Morning Britain", a indiqué la chaîne mardi, ajoutant avoir "accepté cette décision", dans un court communiqué publié sur son site.

Piers Morgan a réaffirmé sa position mardi sur Twitter, publiant: "Lundi, j'ai dit que je ne croyais pas Meghan Markle dans son interview à Oprah. J'ai eu le temps de penser à cette opinion, et je reste sur ma position. Si ce n'est pas le cas, ok. Je suis heureux d'être sacrifié sur l'autel de la liberté d'expression".

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Selon PA, la plainte de la duchesse de Sussex concernant ces propos ne leur reprochait pas des attaques personnelles mais la façon dont ils peuvent plus généralement nuire aux personnes souffrant de problèmes de santé mentale.

Omid Scobie, chroniqueur royal chez Harper's Bazaar, évoque ainsi dans un tweet, que la duchesse a écrit une lettre à la directrice générale de la chaîne ITV. Elle y partageait ses inquiétudes sur l'impact que les commentaires de Piers Morgan pouvait avoir sur des personnes en proie à des problèmes de santé mentale à la recherche d'une aide.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Les déclarations de Piers Morgan ont également été critiquées par l'association de défense de la santé mentale, Mind. Et l'Ofcom, le régulateur britannique, a annoncé mardi avoir ouvert une enquête, après avoir reçu plus de 41.000 plaintes sur l'émission.

Puis la chaîne avait annoncé le départ du présentateur, connu pour ses virulentes saillies, contre la duchesse, certains hommes politiques ou le "woke", cette volonté de se dire conscient des oppressions vécues par les minorités.

Piers Morgan a refusé de s'excuser

Les dirigeants d'ITV ont demandé à Piers Morgan de s'excuser auprès de la duchesse lors de l'émission de mardi, mais il a refusé, a indiqué le Telegraph.

Réaffirmant ses doutes dans l'émission de mardi et accusé par un coprésentateur, Alex Beresford de "continuer à démolir" Meghan, Piers Morgan avait quitté le plateau avec fracas.

Mercredi, le présentateur, connu pour avoir quitté la direction d'un tabloïd après un scandale et pour être passé par CNN et le télécrochet America's Got Talent, a déclaré à la presse "croire en la liberté d'expression" et promis qu'il "réapparaîtra" sur un autre média.

Quant à Meghan, il a réaffirmé ne croire "presque rien de ce qui sort de sa bouche", dénonçant les dégâts "énormes" qu'elle a causés à la monarchie à un moment où l'époux de la reine Elizabeth II, le prince Philip, 99 ans, est hospitalisé.

Article original publié sur BFMTV.com