Pierre de Villiers alerte sur le niveau de l’armée française en cas de guerre

Pierre de Villiers est très critique sur les moyens alloués aux armées françaises en cas de conflit important.  - Credit:OLEJEUNE / MAXPPP / PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP
Pierre de Villiers est très critique sur les moyens alloués aux armées françaises en cas de conflit important. - Credit:OLEJEUNE / MAXPPP / PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP

Le général Pierre de Villiers persiste et signe. Déjà très critique sur le budget de la défense au début du premier quinquennat d'Emmanuel Macron, ce qui l'avait poussé à quitter son poste de chef d'état-major des armées (CEMA) en 2017, le général maintient sa position. « Les armées françaises n'ont pas aujourd'hui les moyens d'une guerre de haute intensité », a-t-il assuré lors d'une interview dans Le Parisien. Selon lui, la guerre en Ukraine « doit nous forcer à une réadaptation de notre modèle ».

« Il faut l'adapter non pas à ce que nous faisons depuis des dizaines d'années, des opérations de guerre, mais à gagner une guerre. Il faut compter avec sa durabilité, donc être capable de tenir, et avec la dureté de la guerre », a-t-il ajouté.

« Ça ne va pas assez vite »

Pour Pierre de Villiers, « il faut poursuivre la modernisation de nos forces », revoir « tout l'aspect logistique » et accélérer « la montée en puissance de notre appareil industriel ». « Comment se fait-il que depuis le 24 février (date de l'invasion russe en Ukraine), on n'en soit toujours qu'aux travaux préparatoires de la prochaine loi de programmation militaire ? » s'est-il interrogé en écho aux critiques d'une partie la classe politique.

À LIRE AUSSIArmée française : l'urgente nécessité de s'adapter

« J'attends la réponse à cet accroissement des crédits, à ce besoin de vision. Ça ne va pas assez vite », a-t-il déploré. La France doit faire « beaucoup plus et de manière urgente » pour améliore [...] Lire la suite