Pierre Richard revient sur l'échec de son film avec Sophie Marceau : "J'ai accepté en lisant une ligne sur deux"

·1 min de lecture

Le cinéma, les stars, les paillettes,... C'est certain, pour beaucoup, le septième art fait rêver. Prestigieux, glamours et/ou artistiques, les films nous transportent, nous émeuvent, nous bousculent. Les tournages, c'est parfois autre chose. La fête pour marquer la fin des prises de vue du nouveau Matrix a ainsi fait polémique cette semaine, alors que, dans un registre bien plus positif, Kate Winslet a récemment établi un record hallucinant sur le plateau d'Avatar 2. Le passé regorge évidemment d'anecdotes mémorables, comme cet incendie qui a failli coûter la vie à Alain Delon alors qu'il tournait Le Samouraï. Et puis il y a évidemment tous ces couples qui se sont rencontrés devant la caméra, avant de continuer l'aventure dans la vraie vie. Parfois, les à-côtés sont l'occasion de confidences étonnantes. C'est le cas pour Pierre Richard.

Grand nom de la comédie française, Pierre Richard, qui ne s'appelle pas vraiment comme ça, a récemment retrouvé Gérard Depardieu, 40 ans après La Chèvre. Au printemps dernier, il avait rendu un hommage vibrant à Max von Sydow, après avoir partagé d'émouvantes pensées sur la mort. Cette fois, il se confie sur l'un des ses derniers films, Mme Mills, une voisine si parfaite, sorti en salles en mars 2018. L'acteur y incarnait un escroc obligé de se travestir pour passer inaperçu, sous la direction de Sophie Marceau. Une comédie présentée au Festival de l'Alpe d'Huez, et qui avait eu du mal à convaincre. Dans une interview publiée ce jeudi dans Paris (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Mort de Sean Connery : sa veuve Micheline Roquebrune règle ses comptes avec la première femme de l'acteur
"J'ai été abusé et blessé" : Wil Wheaton (Stand by Me) évoque son passé douloureux d'enfant star
"A bon entendeur salut !" : en colère, Guillaume Canet défend Marion Cotillard, et menace à son tour de quitter Instagram
Wonder Woman 1984 : le film sortira pour Noël aux Etats-Unis dans les cinémas et sur HBO Max
Mon roi (Arte) : Maïwenn nous met le coeur en miettes