Pierre Noizat, Paymium : « Le Bitcoin est bon pour l’environnement »

La couverte médiatique autour des cryptomonnaies se focalise principalement sur les fluctuations spectaculaires du cours du bitcoin, les vols de sommes colossales par des cyberpirates ou encore les problématiques environnementales liées à l’expansion des monnaies numériques. Quantité de problématiques passionnantes sont ainsi reléguées au second plan, privant le plus grand nombre des clés nécessaires à une compréhension éclairée.

Pour aller un peu plus loin et mieux appréhender les enjeux de cette évolution socio-économique majeure, nous avons choisi d’échanger avec Pierre Noizat, l’un des meilleurs spécialistes européens des cryptomonnaies et du bitcoin en particulier. Polytechnicien et titulaire d’un MBA de l’université de Columbia (États-Unis), il a cofondé et dirige Paymium, la première place de marché française d’échange de bitcoins née en 2011.

Pierre Noizat, cofondateur et P.-D.G. de Paymium. Basée à Paris, cette plateforme d’échange de bitcoins est la première place de marché européenne proposant un service en conformité avec la réglementation européenne sur les services de paiement. © Paymium
Pierre Noizat, cofondateur et P.-D.G. de Paymium. Basée à Paris, cette plateforme d’échange de bitcoins est la première place de marché européenne proposant un service en conformité avec la réglementation européenne sur les services de paiement. © Paymium

Futura : Les cryptomonnaies et le bitcoin n’ont jamais été aussi populaires et porteurs d’avenir. Pour la première fois, une publicité pour la plateforme de crypto Coinbase a été diffusée lors du Super Bowl aux États-Unis. Sommes-nous à un tournant dans l’avenir des monnaies numériques ?

Pierre Noizat : Nous sommes en phase d’adoption d’une technologie exponentielle, comme l’a été l’Internet en son temps dans les années 2000. Il y a un point d’inflexion qui fait passer d’une croissance assez modérée à quelque chose de plus grande ampleur. Les cryptomonnaies et bitcoin sont sur cette trajectoire.

Nous sommes au début de l’adoption de masse du bitcoin qui entraine dans son sillage toute une série de cryptomonnaies « opportunistes ». Mais le bitcoin est le seul qui a un modèle déflationniste, qui n’augmente pas sa masse monétaire de manière illimitée, contrairement à la...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura