Pierre Niney et Brune Poirson s'alpaguent sur l'interdiction du plastique

Romain Herreros
Pierre Niney (ici en octobre 2019) et Brune Poirson s'alpaguent sur l'interdiction du plastique

POLITIQUE - “Qu’est ce qui justifie un délai si long?” Sur Twitter ce mardi 10 décembre, l’acteur Pierre Niney a interpellé la secrétaire d’État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, Brune Poirson, après l’adoption par l’Assemblée d’un dispositif visant à bannir complètement le plastique jetable à l’horizon 2040. 

“Qu’est ce qui vous échappe dans le terme urgence climatique?”, a encore interrogé le comédien ne comprenant pas le gouvernement se donne plus de 20 ans.

Une question à laquelle la ministre a personnellement répondu. “Bonjour, l’urgence écologique est bien au cœur de la loi antigaspillage. La réalité est malheureusement parfois plus complexe qu’elle ne peut le laisser penser à première vue”, a répliqué Brune Poirson, renvoyant l’acteur vers une vidéo d’explications publiée un peu plus tôt.

“On attend pas 2038, 2039 ou 2040 pour le faire, ça commence dès aujourd’hui”, précise Brune Poirson dans cette vidéo, citant en exemple l’interdiction des gobelets et couverts en plastique (votée sous le précédent quinquennat) qui entrera en vigueur en 2020. Pour la ministre, “la transition doit être radicale, pas brutale”. 

Une explication qui n’a visiblement pas convaincu l’acteur de 30 ans. “Si attendre 21 ans pour légiférer sur des problèmes mortels que l’on connaît depuis plus de 50 ans est votre solution ‘radicale’, alors il faut sans doute envisager la transition que vous appelez ‘brutale’”, a rétorqué Pierre Niney, qui a également interpellé sur Twitter la ministre de la Transition écologique et solidaire, Elisabeth Borne. 

Retrouvez cet article sur le Huffington Post