Mazeaud : « Si on pouvait en finir avec l'élection présidentielle... »

·1 min de lecture
L'ancien président du Conseil constitutionnel, Pierre Mazeaud.
L'ancien président du Conseil constitutionnel, Pierre Mazeaud.

Aller voir Pierre Mazeaud, c?est ouvrir les premières pages de la Ve République. L?ancien député de Haute-Savoie a un CV long comme le bras, considère Michel Debré comme son père spirituel, raconte ses deux entrevues avec le général de Gaulle, ses engueulades homériques avec son copain Jacques Chirac, son travail au sein de la Commission des lois ou son attachement viscéral à la Constitution. Rentrer chez lui, c?est admirer les photos de ses exploits en alpinisme, mais aussi des documents historiques, comme une lettre griffonnée par le général de Gaulle indiquant ses futurs choix pour le gouvernement.

À 92 ans, Pierre Mazeaud ne vit pas dans le passé. Au sol, Le Monde ouvert sur un article consacré à la souveraineté ; Le Point ? saine lecture ? dédié au Général. Sur le bureau, un petit livre : La Constitution de la Ve République, dont il a surligné un article « très important ». Jusqu?au bout, l?ancien président du Conseil constitutionnel défendra la souveraineté française et portera un regard exigeant sur la politique française. Entretien avec un passionné.

Le Point : Emmanuel Macron achève dans quelques mois son quinquennat. Quel bilan faites-vous de ses quatre ans et demi à l?Élysée ?

Pierre Mazeaud : Il a saisi une occasion. Il a compris en 2017 que les partis politiques ne fonctionnaient plus. Il est intelligent, il a foncé et il a été élu. Être intelligent ne fait pas de vous un bon président. Il faut de l?expérience. Il n?avait jamais vécu une élection [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles