Pierre Ménès va quitter Canal+

·1 min de lecture
Pierre Ménès est au cœur d'une polémique depuis la diffusion du reportage « Je ne suis pas une salope, je suis journaliste ».
Pierre Ménès est au cœur d'une polémique depuis la diffusion du reportage « Je ne suis pas une salope, je suis journaliste ».

Pierre Ménès ne reviendra plus dans le Canal Football Club (CFC), du moins comme consultant. Entre lui et Canal+, ce serait officiellement terminé, selon L?Équipe. Contactés par le journal sportif, la chaîne et l?avocat du journaliste, Arash Derambarsh, n?ont pas souhaité commenter ou confirmer cette information. Mais un accord, dont les détails n?ont pas filtré, aurait été trouvé entre son désormais ancien employeur et Pierre Ménès.

Le consultant, qui envisageait de porter l?affaire devant les prud?hommes en l?absence d?accord sur son départ, va quitter Canal+, qu?il avait rejoint en 2009 après des passages sur RTL ou M6, par la petite porte. Pierre Ménès, 58 ans, était écarté de l?antenne depuis le mois d?avril et la polémique qui avait suivi la diffusion du documentaire Je ne suis pas une salope, je suis une journaliste, de Marie Portolano et de Guillaume Priou, le 21 mars. Dans des scènes coupées au montage et révélées par Les Jours, le journaliste assurait ne rien regretter de ses comportements sexistes à l?antenne et dénoncés par plusieurs anciennes collègues. Il avait, par exemple, soulevé la jupe de Marie Portolano en public en 2016 ou embrassé par surprise Isabelle Moreau sur le plateau du CFC en 2011.

À LIRE AUSSISexisme : le mea culpa de Pierre Ménès

Discret dans les médias

Pris pour cible sur les réseaux sociaux, Pierre Ménès avait été écarté de l?antenne dans la foulée de ces révélations. Une enquête interne avait été lancée par la direction de Ca [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles