Pierre Ménès enflamme Twitter avec ses propos polémiques sur le "racisme anti-Blanc" (VIDEO)

La séquence est passée quasi inaperçue lors de son passage en direct sur CNews. Mais elle fait le buzz sur Twitter ce dimanche matin après qu'un internaute l'a relayée. Vendredi 6 septembre dans l'émission Punchline, présentés par Patrice Boisfer, Pierre Ménès faisait partie des chroniqueur invités à réagir aux récents propos de Lilian Thuram, qui a déclaré dans les colonnes de Corriere dello Sport que "les Blancs pensent être supérieurs" .

⋙ "Les blancs pensent être supérieurs" : Lilian Thuram évoque une polémique "malhonnête" et une phrase "sortie de son contexte" (VIDEO)

Des propos polémiques auxquels Pierre Ménès a répondu par des propos tout aussi polémiques. "Le vrai problème, en tout cas en France, dans le foot, c’est le racisme anti-Blanc", a en effet lancé le journaliste sportif sur le plateau de CNews. "Dans les matchs en région parisienne, il n’y a presque aucun Blanc sur le terrain", a poursuivi le chroniqueur, choquant sa voisine de plateau Emilie Zapalski.

⋙ Hugo Lloris réagit aux propos controversés de Lilian Thuram sur le racisme dans le football

En guise d'argument, Pierre Ménès a jugé bon de donner l'exemple de son fils. "J'ai essayé de le mettre au foot, même s'il n'avait aucun talent. Il y est allé, et au bout de deux fois, il a dit : 'Papa, je n'y vais plus'. Et quand j'ai demandé pourquoi, il a répondu : 'On ne me parle pas, on ne me dit pas bonjour, on ne me passe pas la balle, on ne prend pas la douche avec moi…'", a déclaré le quinquagénaire.

⋙ Jérôme Rothen

Retrouvez cet article sur Télé-loisirs

Pierre Ménès dénonce "le racisme anti-Blanc" dans le foot en citant l'exemple de son fils
Jérôme Rothen (RMC Sport) et Pierre Ménès (Canal+) s'écharpent sur Twitter
Hugo Lloris réagit aux propos controversés de Lilian Thuram sur le racisme dans le football
Lilian Thuram sur le racisme dans le football : "Les blancs pensent être supérieurs"
"Sans Neymar, c'est une équipe banale" : Pierre Ménès se paye le PSG