Pierre et Frédérique (L'amour est dans le pré) à propos de la précocité de leur fils Gabriel : "On lui a dit qu'il était différent, qu'il avait le droit d'être comme ça"

·1 min de lecture

S'il y a bien un couple qui a marqué l'histoire de L'amour est dans le pré, c'est celui formé par Pierre et Frédérique. C'est en 2012 que les tourtereaux se sont rencontrés, devant les caméras de M6. Rapidement, le couple est devenu très populaire auprès des téléspectateurs, mais aussi des autres agriculteurs ayant participé au programme de M6. Aujourd'hui, ils sont devenus les vrais ambassadeurs du programme porté par Karine Le Marchand, et organisent fréquemment des évènements autour de l'émission, en compagnie d'autres anciens participants.

Ce mois-ci, le couple est l'invité du podcast de Télé-Loisirs Parents d'abord. Car ils ont accueilli en 2013, pour leur plus grand bonheur, un petit garçon prénommé Gabriel. "C'est un enfant très tendre, autant avec son papa qu'avec sa maman, explique Pierre. Il a un grand sens de l'équité". Et Frédérique d'ajouter : "C'est un enfant qui a la caractéristique d'être aussi sensible que ses parents. Vous me connaissez, vous savez que j'ai le mouchoir facile (rires)".

Il y a quelques années, Gabriel - âgé aujourd'hui de 8 ans - a été diagnostiqué Haut Potentiel Intellectuel (HPI). "On a découvert cela quand il était en petite section de maternelle, explique Pierre. Il avait un moment de blues et de cafard. Il était à ce moment là avec une institutrice remplaçante dans sa classe et on en a parlé avec elle. On trouvait qu'il était un peu moins enthousiaste. Elle nous a alors parlé de HPI. Ce sont des choses qu'on ne connaissait pas du tout. (...)

Lire la suite sur le site de Télé 2 semaines

Mort de René Malleville : de l'OM à Cyril Hanouna, les hommages affluent
Flop de The Artist : Nagui revient sur les audiences catastrophiques de l'émission
Décès de René Malleville, emblématique supporter de l'OM, à l'âge de 73 ans
Vert de rage (France 5) dénonce le scandale du cadmium, un poison présent dans nos pommes de terre
Françoise Hardy explique pourquoi elle n'est pas vaccinée et fait des confidences poignantes sur son état de santé

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles