Picasso : sa fille Maya cède neuf de ses œuvres à la France

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Ces œuvres feront leur entrée dans les collections nationales en 2022 (illustration).
Ces œuvres feront leur entrée dans les collections nationales en 2022 (illustration).

Six peintures, deux sculptures et un carnet de dessins. Voilà les ?uvres d?art qui vont bientôt venir grossir les collections nationales au musée Picasso. La fille de l?artiste, Maya Ruiz-Picasso, les a cédées à la France. L?annonce a été faite lundi 20 septembre par la ministre de la Culture Roselyne Bachelot, lors d?une conférence de presse. Les ?uvres d?art du géant de la peinture feront leur entrée dans les collections nationales pour être présentées en intégrale au public dès l?année 2022.

« C?est avec une profonde émotion que je viens célébrer l?entrée dans les collections nationales » de cette dation, a indiqué la ministre, qui a évoqué un « événement exceptionnel ». Cette « dation » permet ainsi à Maya Ruiz-Picasso de s?acquitter de ses droits de succession en nature. À la conférence de presse lundi, au musée Picasso, à Paris, seule une ?uvre a été montrée à la presse : un tableau cubiste de 1938 baptisé L?Enfant à la sucette assis sous une chaise.

Le tableau le plus ancien date de 1895

D?après Olivier Widmaier Picasso, petit-fils de Picasso et présent à la conférence de presse aux côtés de sa s?ur Diana, ce tableau représente sa mère Maya. Le tableau le plus ancien de cette collection date de 1895 ; il s?agit du portrait du père de Picasso, « Don José Ruiz ». Le montant global de la collection n?a pas été précisé, les ministres faisant valoir le secret fiscal.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles