Picardie: un policier retranché chez lui se tue avec son arme de service

·2 min de lecture

A Sarnois (Oise), un policier s'est tué avec avec son arme de service alors qu'il était retranché chez lui. Il tenait des propos suicidaires.

Un policier qui s'était retranché chez lui lundi à Sarnois (Oise) entraînant l'intervention du GIGN est décédé dans la nuit de lundi à mardi après s'être blessé avec son arme de service, a-t-on appris auprès des gendarmes et du parquet. Lundi, vers 9H, "les services de secours ont été appelés par un homme d'une quarantaine d'années", fonctionnaire de la police aux frontières de l'Oise qui "tenait des propos suicidaires" et s'était "retranché dans son domicile où il vivait seul", ont indiqué la préfecture de l'Oise et le parquet de Beauvais dans un communiqué commun.

Celui-ci menaçait "d'ouvrir le feu" en cas "d'intervention des forces de l'ordre ou de secours à proximité de sa maison". Les forces de gendarmerie "se sont immédiatement rendues sur place et ont mis en place un périmètre de sécurité", ont expliqué le parquet et la préfecture.

Les habitants de Sarnois "résidant au sein de ce périmètre ont pu être accueillis dans la salle des fêtes de la commune", ont-ils ajouté.

L'homme s'est blessé avec son arme

"Les différentes tentatives de prise de contact au cours de la journée avec l'individu concerné se sont révélées vaines", en conséquence "l'intervention du groupe d'intervention de la gendarmerie nationale (GIGN) a été sollicitée en fin d'après-midi".

Après avoir pénétré au sein du domicile "les gendarmes ont constaté vers 20H30 que l'intéressé s'était blessé avec son arme de service probablement bien avant l'intervention du GIGN", selon le communiqué.

"Il était toujours en vie malgré le fait qu'il s'est blessé par balle", a indiqué à l'AFP la gendarmerie. Le décès "a été constaté dans la nuit de lundi à mardi", selon cette source.


Retrouvez cet article sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles