Pic de chaleur : un casse-tête dans les Ehpad

C'est une épreuve de plus dont les équipes soignantes des établissements de type Ehpad se seraient bien passées. Depuis l'explosion de l'épidémie de coronavirus en France, au mois de mars, le personnel des maisons de retraite est en première ligne, obligé de mettre en place de nouvelles mesures sanitaires pour éviter la contamination des pensionnaires, particulièrement vulnérables au Covid-19. La vague de chaleur qui frapp la France en cette fin juin rend leur tâche encore plus compliquée. Un danger nommé ventilateur Parmi les potentiels risques liés au pic de chaleur, les ventilateurs et les climatisations qui peuvent propager le virus au sein des structures. "Il faut éviter le brassage d'air, dans les chambres des résidents quand il y a du personnel qui rentre. Donc quand un personnel rentre, on éteint le ventilateur", explique la médecin coordinatrice d'un Ehpad d'Enghien-les-Bains, dans le Val-d'Oise.