Piaget s’impose dans la haute joaillerie

Par Hervé Dewintre
·1 min de lecture
Ce bracelet serti de diamants taille marquise entourant deux diamants jaunes Fancy Vivid Yellow est la pièce maîtresse de la collection de haute joaillerie Piaget.
Ce bracelet serti de diamants taille marquise entourant deux diamants jaunes Fancy Vivid Yellow est la pièce maîtresse de la collection de haute joaillerie Piaget.

Christophe Bourrié, qui dirige depuis juillet 2019 le département haute joaillerie de Piaget, assume et revendique le statut si singulier de cette entreprise suisse fondée en 1874 à La Côte-aux-Fées, dans une ferme familiale. Spécialisée à l'origine dans les mouvements horlogers destinés aux fabricants ? et notamment les mouvements ultraplats qui ont fait sa gloire ?, Piaget n'a réellement apposé son nom sur les montres et les bijoux ciselés dans sa manufacture qu'au milieu du XXe siècle, avec le succès que l'on sait. La haute joaillerie est une aventure plus récente encore. « On aime être une marque niche. C'est un luxe qui nous permet de travailler avec la meilleure qualité de pierres imaginable. Nos collections font entre 80 et 120 pièces : cette taille raisonnable offre la possibilité de trouver les gemmes les plus rares et les plus recherchées. »

À LIRE AUSSIJoaillerie ? La place Vendôme ne désespère de rien

Le résultat de cette exigence était visible dans le vaisseau amiral parisien de la maison, au 7 rue de la Paix, à l'endroit même où Charles Frederick Worth inventa la Haute Couture aux premières heures du Second Empire. Gorgée de soleil et nimbée de teintes tropicales, la collection dévoilée s'intitule Ailes de lumière. Elle s'ordonne autour de 23 parures (les premières pièces ont été présentées et vendues en juillet dernier) qui font la part belle aux pierres de connaisseurs : citons, pêle-mêle, une incandescente tourmaline Paraíba de 7,49 carats [...] Lire la suite