Piétonnisation de la tour Eiffel : le préfet de police retoque le projet

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Vue aérienne du quartier de la tour Eiffel. (illustration)
Vue aérienne du quartier de la tour Eiffel. (illustration)

Les ambitions d'Anne Hidalgo au pied de la tour Eiffel suscitent les divisions. La maire de Paris entend piétonniser les environs du célèbre édifice en réduisant l'espace disponible pour les voitures. Ce projet de réaménagement du Champ-de-Mars et du Trocadéro passerait par la fermeture du pont d'Iéna et du quai Branly aux automobilistes. Une transformation du quartier refusée par le préfet de police. Dans un courrier relayé par Le Parisien vendredi 13 mai, Didier Lallement a exprimé son « opposition » au projet de restriction de la circulation « tel qu'il a été adopté au Conseil de Paris ».

D'après le préfet de police, bloquer la circulation des voitures sur le point d'Iéna serait synonyme de reports « importants » sur les ponts voisins de l'Alma, Grenelle et Bir-Hakeim. Mais également sur plusieurs artères de Paris, dont l'avenue du Président-Wilson, la place de l'Alma, les environs de la place Joffre ou encore le souterrain du quai Branly. Dans sa lettre adressée à Anne Hidalgo, Didier Lallement pointe également les risques pour la sécurité, en raison de potentiels retards d'intervention des secours en cas d'embouteillages aux abords du Trocadéro.

À LIRE AUSSI Anne Hidalgo, nommez un « adjoint au beau » !

Levée de boucliers contre l'abattage d'arbres centenaires

Comme le précise Le Parisien, cette fin de non-recevoir de la préfecture de police freine significativement le projet de réaménagement voulu par la Mairie de Paris. La fermeture des axes routiers es [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles