Elle piège Parcoursup avec une recette de cuisine

Lucièle, élève de terminale à Pau a piégé Parcoursup, dénonçant au passage le système d'attribution de la plateforme de vœux dédiée aux lycéens.

ÉDUCATION - Un gâteau russe à la crème praliné qui fait des dégâts. Afin de tester les limites du logiciel, une lycéenne de Pau a joué un drôle de tour à la plateforme Parcoursup, destinée à recueillir et gérer les vœux d’affectation des futurs étudiants de l’enseignement supérieur.

Lucièle Casteigbou, élève de terminale au lycée Saint-John Perse, ne s’attendait peut-être pas à de telles répercussions avec son idée. Critiqué pour ses démarches à rallonge afin de déposer ses vœux, Parcoursup a été piégé par l’étudiante, comme elle l’a dévoilé dans une première vidéo postée sur son compte TikTok le 7 avril.

Après avoir sélectionné par inadvertance un établissement pour lequel elle ne comptait pas postuler, Lucièle a eu l’idée de déposer deux candidatures: une à la fac de Bordeaux et l’autre à celle de Bayonne. Mais une seule des deux était une véritable lettre de motivation. L’autre lettre était simplement une recette de cuisine d’un gâteau: le russe à la crème praliné, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d’article.

Le tout, agrémenté d’une “phrase d’accroche qui fait la diff” comme elle l’écrit elle-même sur TikTok. “La cuisine anglaise: si c’est froid c’est de la soupe, si c’est chaud c’est de la bière. La cuisine française étant plus raffinée, je souhaite vous faire part d’une recette traditionnelle française: le russe”, était-il ainsi écrit en ouverture de la lettre, dans une référence à Coluche.

“C’est le système Parcoursup qui a un problème”

Avec plus de 2,2 millions de vues sur le réseau social, la vidéo de Lucièle a attiré l’attention. Dans une seconde vidéo mise en ligne le 3 juin, elle explique qu’après une courte période sur liste d’attente, son vœu accompagné de la lettre de motivation piégée a été accepté sans le moindre problème.

La jeune femme s’est d’ailleurs confiée à BFMTV ce mardi 28 juin pour expliquer la démarche derrière son piège tendu à Parcoursup. “Je me suis inscrite sur Parcoursup au mois de mars pour la faculté de droit de Bordeaux [...] Je voulais voir si j’allais être acceptée et si on regardait vraiment nos lettres de motivations. Du coup, ce n’est pas le cas, vu que j’ai été acceptée avec une lettre absolument nulle”, constate la lycéenne qui précise néanmoins qu’elle avait un bon dossier.

″Ça montre qu’on ne lit pas les lettres. On passe un temps fou pour faire des choses qui ne servent à rien. Je ne pense pas que ce soit la faute des facultés, ajoute toutefois la Paloise, c’est la faute de Parcoursup parce que les facs ne peuvent pas gérer autant de demandes [...] c’est le système Parcoursup qui a un problème”.

Avec l’obtention de ce double choix, la lycéenne de 18 ans a finalement choisi la fac de Bayonne pour débuter ses études supérieures et poursuivre son rêve de devenir avocate. Pour le moment aucune réaction du rectorat de Bordeaux n’a été rendue publique.

À voir également sur Le HuffPost: Emmanuel Macron explique pourquoi il a choisi Pap Ndiaye à l’Éducation

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

VIDÉO - Un jeune migrant congolais qui a vu ses 25 vœux acceptés sur Parcoursup témoigne sur BFMTV

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles