Piège de cristal (M6) : pourquoi Bruce Willis a t-il failli rater le rôle de John McClane ?

·1 min de lecture

C'est une des franchises les plus célèbres du cinéma d'action mais Die Hard aurait pu connaître un sort bien différent... Comme souvent à Hollywood, le matériau d'origine est plutôt éloigné du résultat final. En effet, le premier film de la saga, titré Piège de Cristal en France, est l'adaptation plutôt libre d'un roman intitulé Nothing Lasts Forever. Ce polar de l'auteur Roderick Thorp, sorti en 1979, raconte comment, à la veille de Noël, un flic en retraite qui rend visite à sa fille sur son lieu de travail, une tour de Los Angeles, se retrouve face à des terroristes tentant de faire sauter le bâtiment. L'écrivain était alors très influencé par les films catastrophe comme La Tour Infernale. Ce roman était en fait une suite déguisée à son livre Le Détective, écrit en 1966 et adapté au cinéma deux ans plus tard avec Frank Sinatra dans le rôle principal. C'est d'ailleurs au crooner à la voix de velours qu'était destiné l'adaptation de Nothing Lasts Forever mais, entretemps, Sinatra avait pris quelques années de plus et l'imaginer en héros d'action paraissait inconcevable.

Le projet resta sur les étagères de la Fox pendant huit ans avant que le producteur Lloyd Levin ne décide de confier une adaptation du livre au scénariste Jeb Stuart. Un soir, après une dispute avec sa femme, il a l'idée de rajeunir le personnage et d'en faire un homme qui arrive à Los Angeles pour se réconcilier avec son épouse, dont il est séparé. Séduit par le scénario de Jeb Stuart, la Fox donne son feu vert (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Jean Dujardin : "habile", "on va s'abstenir"... Son message en faveur de la vaccination divise les internautes
"Je m'en contrefiche !" : Omar Sy répond aux critiques qu'il reçoit sur les réseaux sociaux (VIDEO)
Mort de Pierre Cardin : ce stratagème fou mis en oeuvre par Jeanne Moreau pour le conquérir
Qui est Vanessa Kirby, la révélation de Pieces of a woman sur Netflix ?
Pieces of a woman (Netflix) : trois raisons de regarder ce film choc favori aux Oscars