Pièces jaunes : L’opération reconquête de Brigitte Macron

Après Bernadette Chirac, la première dame assure la promotion de l’opération Pièces jaunes. Un enjeu de taille pour rebooster des dons en perte de vitesse.

Présidente de la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France depuis juin, Brigitte Macron sort de sa réserve pour promouvoir l’opération Pièces jaunes, dont les collectes diminuent (1,8 million d’euros en 2019, loin derrière les 15 millions récoltés en 2002 lors du passage à l’euro). Déléguée générale de la fondation, Danuta Pieter compte sur elle pour insuffler «un nouvel élan». Cette semaine, après une visite à l’hôpital Robert-Debré à Paris, elle a répondu aux questions de Gilles Bouleau au JT de TF1. Le 29 janvier, elle accompagnera 300 enfants hospitalisés invités à Disneyland et se rendra mi-février à l’Institut national des jeunes sourds de Metz.

Lire aussi:Brigitte Macron et Didier Deschamps lancent l'opération "Pièces Jaunes"

La première dame a préparé cet événement en multipliant les rencontres avec les partenaires. «Plus de 2,3 millions de tirelires sont mises à disposition dans tous les bureaux de poste de France et on peut donner 5 euros en envoyant un SMS au 92111 », rappelle la fondation. Une trentaine de bornes électroniques, qui permettent de déposer des pièces, ont été également installées dans les supermarchés Carrefour. «Dès 2021, les arrondis en caisse des grands magasins et sur les commandes en ligne chez des sites partenaires seront mis en place», annonce le cabinet de Brigitte Macron, qui veut développer «de nouvelles méthodes » pour inciter au don.

Quid de la situation complexe dans les hôpitaux? «La première dame n’est pas fermée à la discussion, elle n’a jamais fui l’échange», assure son équipe, évoquant sa rencontre avec des femmes gilets jaunes en juin. En parallèle, l’ex-enseignante poursuit sa mission auprès des 57 étudiants de l’Institut des vocations pour l’emploi (Live) ouvert(...)


Lire la suite sur Paris Match