En photos : le sursaut d'activité de la comète Leonard

·2 min de lecture

Il n’est pas encore trop tard pour observer C/2021 A1 (Leonard) alias la comète Leonard, la plus brillante de cette année.

Passée près de la Terre, le 12 décembre, et très près de Vénus le 17, elle poursuit à présent sa chevauchée vers le Soleil dont le périhélie — le point de son orbite le plus proche du foyer stellaire — sera le 3 janvier 2022 (un an pile après sa découverte).

Sursaut d’activité pour la comète Leonard

Ces deux derniers jours, les observateurs du monde entier ont fait état d’une augmentation significative de sa luminosité, liée à un brusque sursaut d’activité. L’astre d’apparence diffuse était facilement discernable au crépuscule, non loin de Vénus.

La comète Leonard était dans le champ de vision de la sonde Solar Orbiter. On voit sa chevelure évoluer au fil du temps que dure la prise de vue. Au loin, Mercure et Vénus sont en conjonction du point de vue de la sonde spatiale. © ESA

Voyageant dans la région la plus chaude du Système solaire, il est normal que ses glaces se subliment, déversant dans son sillage gaz et poussières qui y étaient piégées. Fragilisés, certains blocs ou falaises sur le noyau grumeleux peuvent soudainement s’effondrer, et entrainer des éruptions visibles depuis la Terre. Sous le choc des températures et du vent solaire, l’astre peut aussi se disloquer.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles