PHOTOS - Sectes et célébrités : des témoignages édifiants

·1 min de lecture

Lui aussi, il connaît bien les Enfants de Dieu. Mouvement fondé par un pasteur chrétien à la fin des années 60, particulièrement populaire aux Etats-Unis auprès du mouvement hippie, cette secte a compté parmi ses membres (très actifs) les parents de Joaquin Phoenix et de son frère River, mort d’une overdose à seulement 23 ans. A 4 ans, l'acteur de Joker quitte toutefois cette secte prônant la liberté sexuelle (et la pédophilie), au moment où elle est officiellement dissoute pour "racolage et prostitution", organisée pour attirer de nouveaux fidèles. Après leur départ de l'organisation, la famille prend même le nom de Phoenix pour symboliser sa renaissance.

Parmi les stars américaines, Rose McGowan en a également été victime. Aux côtés de son père, en Italie, où l'actrice est née, elle intègre la secte à 9 ans. Heureusement, son père découvre les horreurs organisées par cette communauté et s'y échappe en pleine nuit avec sa fille, craignant qu'elle ne soit abusée sexuellement. "Les femmes étaient juste là pour servir les hommes sexuellement, racontera l'ex-actrice de Charmed, citée par Vanity Fair. Je me souviens avoir couru aussi vite que je pouvais à travers un champ de blé sous le tonnerre et la foudre".

Malgré ces témoignages, Jeane Manson écrit en 2011, dans son autobiographie, qu'elle a participé avec des membres de l'organisation "profondément bons" à un album en 1977, La Bible. Elle décrit "une sympathique communauté qui vivait tels des hippies californiens". Même si contrairement (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDÉO - "Il faut arrêter les hostilités" : Philippe Douste-Blazy prône l'union sacrée des vaccins
PHOTOS - Meghan Markle, Diana, Sarah Ferguson... comment leurs mères ont géré leur mariage avec un Windsor
Meghan Markle et Harry : cette prise de guerre qui ne va pas plaire à William et Kate
Prince William, le "taulier" des Windsor : "Charles n'a pas assez de tripes"
Encore un pépin pour Meghan et Harry : cette démission tombe très mal