PHOTOS - Sarah Ferguson bientôt mamie : avec ses filles Eugenie et Beatrice, une complicité à toute épreuve

·1 min de lecture

La nouvelle a été accueillie avec joie par Sarah Ferguson. Selon les informations de The Sun, sa fille Eugenie d'York et son mari Jack Brooksbank ont passé un accord très privé avec Meghan Markle et le prince Harry exilés aux Etats-Unis : ils vont occuper leur demeure de Frogmore Cottage. Une bâtisse rénovée à grands frais par les Sussex, idéale pour le jeune couple qui va prochainement accueillir leur premier enfant. Un bonheur pour Sarah Ferguson qui voit donc sa fille, bientôt mère à son tour, se rapprocher de Royal Lodge où elle vit avec le prince Andrew dont elle est néanmoins divorcée. En effet, Frogmore Cottage se situe à 15 minutes en voiture du lieu de résidence de la duchesse d'York, contre une heure de voiture au minimum pour se rendre à Ivy Cottage à Kensington Palace, là où le couple résidait depuis leur mariage en octobre 2018.

Très complice avec ses deux filles depuis qu'elles sont toutes petites, prenant régulièrement la pose devant les photographes en cajolant ses fillettes habillées de le même manière, la duchesse d'York a toujours fait passer ses filles avant tout le reste. Et elles le lui rendent bien. Malgré les bourdes de la duchesse d'York, son divorce très médiatique avec leur père le prince Andrew, les deux soeurs ont toujours fait bloc derrière leur mère. Virées au restaurant, shopping entre copines, mariages royaux, le trio semble indissociable. Crise sanitaire oblige, Eugenie et Beatrice ne fêteront peut-être pas Noël aux côtés de la reine comme il (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDEO - "Des gens aveugles et sourds" : Pascal Praud étrille le gouvernement
Meghan Markle et Harry, des taupes au service de Netflix ? Une proche lance un pavé
Nicolas Sarkozy prêt à en découdre : "Il va pulvériser tous ceux qui ont tenté de lui nuire"
Jean-Michel Aphatie pas tendre avec Gabriel Attal : ces propos cash
Flashback - Emmanuel Macron ado très à son aise chez Brigitte et André-Louis Auzière