Des photos mises au jour à Berlin attestent la présence du nazi Demjanjuk au camp de Sobibor, ce qu'il avait toujours nié

franceinfo Culture avec agences

Un musée berlinois a indiqué lundi être en possession de photographies inédites montrant l'ancien gardien John Demjanjuk au camp d'extermination de Sobibor, où il a pourtant toujours nié avoir été.

Cet apatride, Ukrainien de naissance, a été reconnu coupable en 2011 par un tribunal allemand d'avoir participé au meurtre de 27 900 Juifs à Sobibor dans la Pologne occupée par les nazis, et a été condamné à cinq ans de prison. Il est mort un an plus tard avant que la justice ait pu statuer sur son appel.

Les photos inédites donnent "un aperçu détaillé" du camp de la mort de Sobibor

Selon le musée Topographie de la Terreur, situé sur l'ancien siège berlinois de la Gestapo, des photographies le montrant dans ce camp de la mort font partie d'une collection de plus de 350 pièces découvertes récemment qui apporte "un aperçu détaillé" des lieux. Les documents ont été retrouvés parmi les biens légués par l'ancien officier SS Johann Niemann, tué en 1943 lors d'une révolte de prisonniers à Sobibor, ajoute le musée dans un communiqué.

"La collection Niemann nous permet d'étendre notre connaissance sur l'action Reinhard, le meurtre de 1,8 million de Juifs à Sobibor, Belzec et Treblinka", estime le musée. Les photos seront rassemblées dans un livre publié le 28 janvier.

Demjanjuk avait toujours nié avoir été à Sobibor

Né en 1920 en Ukraine, John (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi