PHOTOS - Ingrid de Norvège, Estelle de Suède, Elisabeth de Belgique… qui sont les futurs reines européennes ?

Gala.fr

Le futur des royautés européennes sera féminin. Dans plusieurs monarchies du continent, la descendance directe des actuels rois ou reines est une femme et, si la plupart sont encore loin de grimper sur le trône, déjà, tous les yeux sont tournés vers elles. Ainsi, en Espagne, c'est la jeune princesse Leonor qui vole la vedette à ses parents, le roi Felipe et la reine Letizia. A tout juste quatorze ans, la jeune adolescente fait pour l'instant un parcours sans faute : en octobre dernier, pour son treizième anniversaire, elle prononçait son premier discours officiel. La relève est assurée.

En Europe du Nord aussi, les jeunes princesses se préparent, elles aussi, à porter la couronne. Aux Pays-Bas, c'est Catharina-Amalia, 16 ans, qui succédera à son père, le roi Willem Alexander. Pour l'instant, la jeune fille et ses soeurs, les princesses Ariane et Alexia, vivent des vies d'adolescentes classiques : on a même vu cette dernière sur le réseau social Tik Tok. En Belgique aussi, une femme sera à la tête du royaume : depuis 1991, cela est enfin possible. C'est donc la princesse Elisabeth, 18 ans, qui occupera le rôle à la mort de son père. Pour l'instant, elle a décidé de poursuivre ses études dans une école militaire.

Monarchies européennes : les futures reines sont prêtes

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Parmi les autres adolescentes à attendre leur moment, il y a Ingrid Alexandra de Norvège, 17 ans, que l'on a déjà pu voir en compagnie de Kate Middleton et du prince William. Très investie, elle s'engage notamment pour

Retrouvez cet article sur GALA

PHOTOS - François et Penelope Fillon : qui sont leurs 5 enfants ?
"Une énorme gaffe" : ce jour où Meghan Markle a "embarrassé" Harry
"Fais gaffe" : Jean-Marie Bigard, critiqué par Elie Semoun, le met en garde
Diana : les terribles confidences d'Hasnat Khan, son dernier grand amour
Penelope Fillon "se prépare" à la prison : "J'ai ça en tête"

À lire aussi