PHOTOS Amel Bent : ses filles se prennent déjà pour des coachs à The Voice

·1 min de lecture

Pour la saison dix de The Voice, Amel Bent est de retour en tant que membre du jury. L’occasion pour la compagne de Patrick Antonelli de montrer pour la deuxième fois une autre facette d’elle peu connue du public : sa capacité à coacher de nouveaux talents.

Celle qui s’est fait connaître lors de la saison 2 de l'émission Nouvelle Star voit maintenant l’envers du décor en étant jurée. Et s’il y a deux personnes qui sont toujours en train de scruter avec attention les apparitions de l’interprète de Ma Philosophie, ce sont bien ses deux petites filles : Hana et Sofia. Amel Bent est en effet une maman fière, comme elle le confiait en février dernier dans C à vous : "Elles ont de l'empathie et c'est merveilleux. Elles excusent, relativisent les comportements. Elles parviennent à se mettre à la place des autres, à penser avec leurs qualités. Elles ont conscience que la vie est dure pour d'autres et j'en suis fière".

Et autant dire qu’elle n’est pas la seule à éprouver ce sentiment de fierté à en croire les story qu’elle a posté sur son compte Instagram ce mardi 30 mars. Car les deux petites filles veulent imiter maman ! De quoi la flatter... La preuve : on retrouve sur une première photo ses deux filles de dos, la maman prenant toujours bien soin de cacher leurs visages pour protéger leur anonymat. Mais pas besoin de voir les mimiques des deux petites sur le cliché pour fondre devant l’adorable scène. Comme Amel Bent l’explique en légende : "Elles jouent à The Voice… Hana est une coach (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Jean-Michel Blanquer a-t-il annoncé par erreur la fermeture des écoles ? Cette bourde qui ne passe pas inaperçue
PHOTO Valérie Damidot : sa réaction pleine d'humour à l'annonce de l'allocution d'Emmanuel Macron
"Son cœur s'est arrêté de battre" : Maïa Mazaurette se confie sur la mort brutale de son compagnon
WOMANITEA : Des cures décomplexées !
Gérald Darmanin lourdement critiqué en interne pour son « côté gamin »