PHOTOS - Albert et Charlène de Monaco unis et émus à Nice pour rendre hommage aux victimes

·1 min de lecture

Ce samedi 7 novembre, le silence régnait sur la colline du château, un parc dominant la ville de Nice, symbole fort de résistance. Neuf jours après l’attentat, qui a coûté la vie à trois personnes, un hommage était rendu aux victimes. Le Premier ministre Jean Castex - qui présidait la cérémonie - exprimait son “émotion” et sa “compassion”. Des sentiments que partageaient Charlène de Monaco et son époux, le prince Albert. Le couple n’a pas hésité à faire le déplacement. Pour ce recueillement, l’ancienne nageuse est apparue dans un costume, sobre et discret, gris à fines rayures. Derrière son masque de protection contre le Covid-19 et ses lunettes de soleil noires se devinait son émoi.

La princesse Charlène et Albert de Monaco ne pouvaient qu’apporter le soutien de la principauté. L’attentat a été commis dans la basilique Notre-Drame de l’Assomption, en plein centre de Nice. Les victimes étaient un sacristain, plus que dévoué pour sa paroisse, et deux fidèles. Cette tragédie a alors touché le couple, fervent pratiquant, en plein cœur. À Monaco, la religion catholique prévaut comme religion d’état. Un proche de la princesse déclarait au magazine People qu’elle avait “embrassé la religion catholique et est très inspirée par cette dernière”, avant de préciser qu’elle “une fidèle dévouée et très pratiquante”. Lors de l’hommage, Jean Castex a alors apporté son soutien “à l’Église de Nice, à l’Église de France” mais également “à tous les catholiques”, dont ils font partis.

En cinq ans, (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Matt Pokora en deuil… Cette perte douloureuse qu’il vient d’annoncer à ses proches
Joe Biden élu président : qui est Jill Biden, son épouse et nouvelle First Lady ?
Kamala Harris marque l’Histoire : zoom sur la 1ère femme noire vice-présidente des États-Unis
Marlène Schiappa : cette énorme bourde qui a fait de Nicolas Sarkozy et Zinedine Zidane des “immigrés”
EXCLU Miss France - Rachel Trapani s’exprime sur le livre de Sylvie Tellier : “ça fait mal”