Photojournaliste agressé à Reims : "Christian ne sera plus jamais comme avant"

·1 min de lecture

Violemment agressé le 27 février, Christian Lantenois est sorti de réanimation le 26 mars. Dans un post publié sur son compte Facebook, son épouse s'en réjouit mais décrit l'état grave dans lequel il demeure.

À la fois "une première grande victoire" et le "début d'un combat tout aussi difficile." Voilà comment l'épouse de Christian Lantenois a qualifié dans un post Facebook la sortie de réanimation de son conjoint le 26 mars. Violemment agressé le 27 février alors qu'il était en photoreportage pour L'Union à Reims (Marne), Christian Lantenois était resté près d'un mois dans le coma. Son état reste grave, encore loin d'un "semblant de vie normale."Vendredi 26 mars, Sébastien Lacroix, rédacteur en chef de L'Union avait confirmé à Marianne que Christian Lantenois était sorti du coma, assurant que son état restait "préoccupant". S'en est suivie, dans la foulée, sa sortie de réanimation. "Après ces quatre semaines de combat pour rester en vie, l’extubation, la sortie du coma qui n’était pas qu’artificiel… Vendredi soir, la sortie de réanimation…" s'est exclamée la conjointe de Christian Lantenois, dans le message publié sur sa page Facebook ce lundi 29 mars et signé "Jo"."Christian est dans un grand néant"Une "première grande victoire" qui n'est encore qu'un pas vers son rétablissement. "Maintenant commence, pour lui, un combat tout aussi difficile pour essayer de récupérer un minimum de semblant de vie normale…" a écrit son épouse, "Pour l’instant, les lésions...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Le photojournaliste agressé à Reims est sorti du coma

Motion de défiance contre la direction de 20 Minutes : "On va droit dans le mur"

Photojournaliste agressé à Reims : le principal suspect présenté à un juge d'instruction

Photojournaliste agressé à Reims : à la rédaction de L'Union, "l'onde de choc est terrible"

20 départements sous "surveillance renforcée", pas de mesures immédiates : les annonces de Castex