L'Amérique de la Grande dépression sous l'objectif de la photographe Dorothea Lange

France 2
·1 min de lecture

La photographe Dorothea Lange s'est fait connaître avec ses clichés de gens ordinaires, dans une Amérique frappée par la crise sociale des années 30. L'une de ses photographies les plus célèbres est celle d'une mère migrante, symbole de la Grande dépression aux États-Unis. Au fil des ans, le travail de Dorothea Lange devient un précieux témoignage de son époque. Si bien qu'en 1940, John Ford s'en inspire pour son célèbre film Les Raisins de la colère.

Du studio à l'engagement

Toute sa vie, la photographe s'est passionnée pour l'humanité. Elle est considérée comme une pionnière dans l'histoire du photojournalisme. "Il faut toujours dire aux autres ce qui vaut le coup d'être dit", avait-elle déclaré. Ce principe, elle l'appliquera toute sa vie. Sa carrière débute en 1929, alors que les États-Unis connaissent une crise économique sans précédent. Le chômage explose et une grande partie de la population sombre dans la pauvreté. Au même moment, Dorothea Lange ouvre un studio de photo à San Francisco, en Californie. Son commerce est florissant mais rattrapée par l'actualité dramatique de son pays, elle devient rapidement une photographie engagée.

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi