Un photographe agressé par des passagers du bus accidenté du groupe PNL, Ouest-France porte plainte

Le rappeur Ademo, de PNL, dans le clip
Le rappeur Ademo, de PNL, dans le clip

Un incident s'est produit dimanche, en marge de l'accident de bus du groupe PNL. Un photographe du journal Ouest-France, qui s'était déplacé sur le lieu pour prendre des clichés, a été agressé par des passagers du véhicule. Le journal a indiqué, dès dimanche, condamner "fermement cette agression et cette atteinte au droit d'informer" et décidé de "porter cette affaire en justice.

Selon le quotidien, plusieurs membres de l'entourage du groupe lui sont "tombés dessus" et l'un d'eux est entré dans sa voiture pour attraper "un appareil photo sur le siège passager". Ils lui ont réclamé d'effacer les photos qu'il avait prises. Le photographe dit avoir craint d'être passé à tabac.

"J’ai cru qu’ils allaient me tabasser"

"Je n’ai rien pu faire, les gendarmes ont pu éviter que cela dégénère mais j’ai cru qu’ils allaient me tabasser".

La direction de la publication de Ouest-France précise qu'elle "condamne fermement cette agression et cette atteinte au droit d'informer" et annonce qu'elle va "porter cette affaire en justice".

"Notre photographe a été contraint de supprimer toutes ses photos sous la menace, avant de pouvoir reprendre la route", a indiqué dimanche, sur Twitter, le directeur de Ouest-France, Arnaud Wajdzik,

"Cette agression qui a eu lieu en présence des gendarmes est inacceptable, et constitue une entrave à la liberté d’informer, poursuit-il. Nous ne pouvons accepter ce type de comportement, et nous allons déposer une plainte."

Bus couché contre le talus

L'accident s'est produit vers 7H30 sur l'autoroute A11 dans le sens Paris-Nantes. Selon un communiqué des pompiers, le bus transportait dix personnes et était "seul au fossé". Une photo le montre couché sur le flanc droit contre un talus.

"Trois hommes d'une trentaine d'années ont été transportés au centre hospitalier d'Ancenis dans un état léger et sept autres victimes ont été laissées sur place indemnes", précise le communiqué.

Selon la gendarmerie de Loire-Atlantique, le bus immatriculé en Allemagne transportait des musiciens du groupe de rap PNL, qui devait se produire dimanche soir au Zénith de Nantes. Le concert a cependant été maintenu et PNL s'est bien produit à Nantes dimanche soir.

Le groupe est actuellement en tournée dans toute la France et doit se produire à Dijon, Strasbourg, Toulouse, Lyon ou Nice dans les jours qui viennent.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles