PHOTO Sylvie Ortega dévoile ses échanges de SMS avec Loana le jour de son hospitalisation

·1 min de lecture

Difficile de démêler le vrai du faux. Alors que Loana a été hospitalisée à Hyères le 16 février dernier, la raison de sa prise en charge reste encore un mystère. Si le magazine Star Mag a affirmé qu'elle avait été victime d'une overdose de GHB, la principale concernée, elle, a une autre version de l'histoire. Dans un message envoyé à son ami Eryl Prayel, elle a affirmé avoir ingurgité une trop grande dose de médicaments, qui lui aurait été fournie par son amie Sylvie Ortega.

"Ils m'ont mise ici pensant que j'avais voulu faire une tentative de suicide. Ils ont enfin compris que j'avais juste demandé un calmant basique et qu'on avait voulu me faire bien pire. Et pas l'inverse"", y a écrit la fille de Violette. Depuis, la guerre est déclarée entre les deux anciennes amies, devenues rivales. De son côté la veuve de Ludovic Chancel accuse en effet la star de mentir pour sauver son honneur. "Loana essaye de sauver son honneur car elle a affirmé sur TPMP que la drogue c'était fini ! N'assumant pas, elle rejette la faute sur moi", a-t-elle affirmé sur les réseaux sociaux.

Pour prouver que Loana n'avait aucune rancœur contre elle avant que le scandale n'éclate, Sylvie Ortega a dévoilé les messages échangés avec la maman de Mindy, visiblement le jour de son hospitalisation. On découvre ainsi que peu avant d'avoir été embarquée par les pompiers, elle a envoyé un cliché d'elle à l'intérieur du véhicule de secours et semblait être en très bons termes avec la pire ennemie de Sheila.

"Quel (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Kamila (Secret Story) change radicalement de look, les internautes n'aiment pas du tout
Patrick Poivre d'Arvor accusé de viols : Claire Chazal sort enfin du silence et donne son avis
Michel Drucker : pourquoi l'animateur préfère se cacher avant son grand retour à la télé
"Je me suis fait fracasser" : Pierre Chomet revient sur son élimination de Top Chef
Patrick Poivre d'Arvor accusé : cette phrase de sa défense qui a profondément choqué