PHOTO - Le roi et la reine du Bhoutan fiers de leur fils cadet qui a bien grandi

·1 min de lecture

Dans la famille Wangchuck, voici les enfants. Ce dimanche 1er novembre, la reine Jetsun Pema du Bhoutan, la tête couronnée la plus jeune du monde, a posté un nouveau cliché sur Instagram. La jeune maman qui a fêté le 4 juin dernier ses 30 ans a dévoilé un adorable cliché sur lequel ses deux fils prennent la pose : le prince héritier du Bhoutan, Jigme Namgyel Wangchuck, 4 ans et son frère de 6 mois. Ce dernier est né le 19 mars 2020, soit au début de la pandémie de coronavirus. La reine a donné naissance à son bébé avec son mari, le roi Jigme Khesar Namgyel Wangchuck.

C’est au Palais de Lingkana, à Thimphu, la capitale bhoutanaise que s’était déroulé l’accouchement. Cette deuxième grossesse avait été annoncée le 18 décembre dernier, jour de la 112e fête nationale. Les habitants avaient alors explosé de joie, impatients de découvrir le visage de ce nouveau bébé royal !

Jetsun Pema avait décidé de ne pas poster de nouvelles photos de son fils à la suite d’un rare cliché publié à la suite de sa naissance. On peut alors voir que le bambin a bien grandi ! Une superbe photo qui est mise à l’honneur dans le calendrier Yellow Bhutan. On peut également apercevoir l’affection que se portent les deux frères. Le grand, qui porte le titre de Druk Gyalsey (prince dragon), semblant être très protecteur vis-à-vis du petit. Un adorable cliché qui prouve que ce royaume est bel et bien le pays où les gens sont les plus heureux du monde et qui attire de plus en plus la curiosité des médias comme en (...)

Lire la suite sur le site de GALA

"C'était intenable" : Brigitte Macron déçue par une décision de son mari
La maîtresse du roi de Thaïlande rampant devant le monarque et son épouse : cette image malaisante
Jean-Luc Reichmann a 60 ans : sa femme Nathalie lui fait une tendre déclaration
L’antisèche people - Laeticia Hallyday a appris l’infidélité de Johnny dans la presse people
VIDÉO - Yann Moix appelle à la désobéissance : son gros coup de gueule