PHOTO - "Tu es parti au bon moment" : le clin d'œil de Michael Douglas à son père Kirk Douglas

·1 min de lecture

Kirk Douglas lui manque éperdument. Aucune journée ne défile sans que Michael Douglas ne pense à son père, décédé le 5 février 2020. Pourtant, le célèbre interprète de Gordon Gekko dans Wall Street s’efforce de relativiser. En témoigne sa publication Instagram, partagée à l'occasion du premier anniversaire de sa mort : “Je n'arrive pas à croire que cela fait un an que tu nous as quittés”, s’est-il d’abord étonné, le cœur lourd. Avant d’ajouter : “À 103 ans, tu as choisi un bon moment pour partir. Je t'aime de tout mon cœur !” Un message qu’il a accompagné d’un tendre cliché, sur lequel père et fils souriaient à l’objectif. Ferait-il référence à cette pandémie de la Covid-19, particulièrement risquée pour les personnes âgées ? Le comédien a préféré ne pas en dévoiler davantage.

Michael Douglas adresse régulièrement ses pensées à la légende d’Hollywood sur le réseau social. Alors que la star du cinéma aurait célébré ses 104 printemps, le 9 décembre 2020, Michael Douglas lui avait rendu un énième hommage sur le réseau social. “Joyeux anniversaire Papa, avait-il écrit. Tu me manques et merci pour avoir toujours été aussi bon conseiller. Je t’aime.” Pour illustrer ses propos, l’époux de Catherine Zeta-Jones avait dévoilé un enregistrement sonore dans lequel son père lui donnait l’un de ses meilleurs conseils : “Quoi que tu fasses, fais-le de ton mieux. Tu quittes ce travail en sachant que tu n'aurais pas pu faire plus, et quand tu t'en vas, tu as fait de ton mieux. Ne regarde pas en (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Raphaël, le fils de Charlotte Casiraghi et Gad Elmaleh : "un mélange monakech", selon son papa
PHOTO - Shy'm maman : un allaitement où "tout va bien"
Jean-Michel Blanquer pas au top : « On se demande ce qu’il a en ce moment », s’interrogent ses proches
"Un jardinier d'hommes" : quand Brigitte Macron déclenchait le lyrisme d'un ancien ministre
"Je ne le supportais pas !" : Hélène Rollès cash sur son acolyte Patrick Puydebat