PHOTO Nehuda : sans culotte, elle enflamme ses abonnés en petite robe très ajourée

·1 min de lecture

Ces derniers mois furent très compliqués pour Nehuda. La jeune maman a en effet enchaîné les moments difficiles : le 10 janvier 2021, Nehuda et son compagnon, Ricardo, étaient accusés de violence volontaire en réunion après une violente altercation qui a éclaté dans un hôtel 4 étoiles de Saint-Denis, sur l’île de la Réunion. Ils sont accusés d’avoir agressé le maire de Saint-André (commune de l’est de l’île) car celui-ci avait pris des photos à leur insu. Le tournage des Vacances des Anges avait ainsi dû être reporté dans un autre lieu après la polémique engendrée. Si le couple a failli se retrouver blacklisté de la chaîne NRJ12, l’affaire a finalement été classée sans suite.

Mais Nehuda a dévoilé un mois après cette altercation qu’elle vivait d’autres moments difficiles : elle a annoncé sa rupture avec Ricardo, son compagnon, précisant qu’il était tombé amoureux d’une autre femme. Mais cinq jours plus tard, elle a craqué : sur Instagram, elle a brisé les tabous autour de leur relation toxique. L’accusant de violences conjugales et d’être un pervers narcissique, elle a dévoilé qu’il lui avait fait vivre « cinq années d’enfer » pendant lesquelles elle a hésité à porter plainte pour violences. Même après leur rupture, il lui envoyait des messages insolents, tel que des photos où il serre la main de sa nouvelle compagne, ou encore de la culotte de celle-ci. De son côté, il a nié toutes les accusations. Plus d’un mois après cette révélation, la jeune maman semble être en train de (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Mort du prince Philip : l’esprit du prince toujours parmi nous ? Une tribu en est persuadée
Alice Taglioni : ses confidences sur sa fille Swann au caractère déjà bien affirmé
VIDEO On est en direct : l'étonnante réaction de Laurent Ruquier à la polémique des restaurants clandestins
Mort du prince Philip : ses dernières recommandations émouvantes à son fils Charles avant de mourir
Bénabar fait de rares confidences sur ses enfants : "Il faut qu'ils tiennent bon"