PHOTO Maud et Laurent (L'amour est dans le pré) : nouveau coup dur pour le couple en ce début d'année

·1 min de lecture

Si L’amour est dans le pré a permis à de nombreux coeurs esseulés de se trouver, la vie à la ferme une fois les caméras éteintes est loin de ressembler à un long fleuve tranquille. Demandez plutôt à Maud et Laurent. Ensemble depuis plus d’un an, les tourtereaux qui se sont rencontrés lors de la 14ème saison de l’émission d’M6 ont traversé des périodes difficiles. L’éleveur de vaches et de brebis et sa compagne n’ont malheureusement pas échappé à la violence du monde agricole, et aux problèmes financiers qui en découlent. Et alors qu’ils commençaient à voir le bout du tunnel, grâce à la générosité des internautes, voilà que Maud et Laurent accusent désormais le coup de nouvelles déconvenues. « Nous n'avons pas encore pris le temps de vous souhaiter une BONNE ANNÉE !!! Tous nos vœux de santé et bonheur » a commencé Maud dans un post Instagram publié samedi 2 janvier. Des mots plein d’espoirs pour cette nouvelle année qui tranchent avec la suite du message.

Si Maud apparaît souriante à côté d’un petit veau sur ce montage photo partagé sur son compte Instagram, les coulisses de son quotidien à la ferme ne sont pas aussi pimpantes. « Je vous présente un petit qui vient de naître. Encore une fois, nous avons dû appeler les vétérinaires pour faire une césarienne pour le bien de la vache et du veau (il ne faut pas le faire attendre si il a décidé de venir au monde...) a-t-elle expliqué. Cette saison/année n’est pas au top pour nous car quasi tous les vêlages sont par césarienne. C'est (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Larry King hospitalisé : le célèbre journaliste américain de 87 ans testé positif au coronavirus
PHOTOS Loïc de Koh-Lanta en couple avec Lucie Caussanel ? Elle se met topless pour lui !
Emmanuel Macron en « colère » à propos des vaccins : la Toile se moque
Omar Sy dans La casa de papel et Stranger Things ? Ces affiches qui affolent la Toile
PHOTO Nicolas Bedos rend un hommage déchirant à son père Guy Bedos, 7 mois après sa mort