PHOTO Marion Jollès fière de son mari : elle rend un hommage aux "mains" de Romain Grosjean

·1 min de lecture

Les images, impressionnantes, ont fait le tour du monde. Le 29 novembre dernier, pendant le Grand Prix de Bahreïn, Romain Grosjean a frôlé la mort. Le pilote était, ce jour-là, victime d’un atroce accident. Sa voiture s’est encastrée dans un rail de sécurité puis a pris feu, mais le sportif a réussi à s’en sortir miraculeusement. Plusieurs mois après, Romain Grosjean conserve des séquelles de son accident. Au début du mois de mai, sur une photo postée sur Instagram, on pouvait apercevoir les cicatrices sur la main gauche du pilote français.

Rien qui ne l'empêche, cependant, de continuer sa carrière. Différemment, tout de même : Romain Grosjean n'est plus un pilote de Formule 1, et c'est désormais en Indycar, une compétition bien connue des Américains, que le miraculé montre ses talents au volant et son sang-froid. Au Grand Prix d'Indianapolis, samedi 15 mai, le Français a frappé un grand coup en allant chiper la deuxième place de la course. Une aventure "incroyable à vivre", pour Romain Grosjean, comme il l'a déclaré à L'Equipe.

Cette belle performance a été saluée par Marion Jollès-Grosjean, l'épouse du pilote, sur Twitter. Lundi 17 mai, la journaliste a posté une photo de la main abîmée de Romain Grosjean tenant le trophée d'Indianapolis. En gros plan, les internautes peuvent constater les séquelles impressionnantes laissées par l'accident.

Marion Grosjean, elle, y voit un beau message à faire passer. "Cette main, que j’aime tant... Cette main que je connais par cœur. Elle porte (...)

Lire la suite sur le site de Voici

VIDEO Anne Parillaud "humiliée" par un célèbre réalisateur, elle donne son nom
Amandine Petit éliminée avant le Top 10 de Miss Univers : les ex-Miss expriment leur déception
Bill Gates divorce : le milliardaire en plein scandale pour une liaison avec une employée de Microsoft ?
Vanessa Demouy célèbre les 18 ans de son fils Solal avec d'adorables clichés
Axel Kahn atteint d'un cancer : pourquoi il a décidé de lever le voile sur sa maladie