PHOTO Laetitia Milot : son touchant message à Badri pour leur 13ème anniversaire de mariage

C'est un jour très spécial pour Laetitia Milot. Le 30 juin 2007, la comédienne épousait son compagnon Badri. Une union qui venait sceller une relation très fusionnelle avec celui qui lui a redonné le sourire depuis la mort son ex-conjoint Yannis des suites d'un cancer, en 2001. Un drame qu'elle n'oubliera jamais même si, depuis plusieurs années, elle nage dans le bonheur. C'est avec Badri qu'elle a fondé une famille avec la naissance de leur petite Lyana, le 14 mai 2018. A l'occasion du 13ème anniversaire de leur union, l'actrice de 39 ans a donc souhaité célébrer ces noces de muguet en faisant une belle déclaration à son époux. "Joyeux anniversaire de mariage mon chéri", a-t-elle écrit sur le réseau social, en ajoutant les hashtags "Amour de ma vie" ou encore "Je t'aime".

Laurent Kérusoré ému

Laetitia Milot a également accompagné son beau message de la photo de son mariage avec Badri. Pas de robe blanche de princesse pour le jour J, la comédienne et ancienne candidate de Danse avec les stars avait opté pour une tenue atypique pour une union puisqu'elle était vêtue en rouge et noir, et était assortie à son chéri. Sur ce cliché de mariage, pas de doute que les deux amoureux étaient faits l'un pour l'autre. Il y en a un en tout cas qui est toujours très touché par cette belle histoire d'amour, c'est Laurent Kérusoré. L'acteur de la série Plus belle la vie a d'ailleurs partagé son émotion en commentant la publication de son amie. "Joyeux anniversaire les amours ! Je vous embrasse

Retrouvez cet article sur Voici

PHOTO Denis Brogniart annonce un mystérieux projet à ses fans pour le 14 juillet
VIDEO N’oubliez pas les paroles : Nagui et Fabien se chamaillent pour une raison étonnante
VIDEO Chasseurs d'appart : un couple choqué par la maison qui leur est proposée
Audrey Pulvar, Frank Leboeuf... comment s’en sont sorties les stars aux municipales ?
Jean-Luc Mélenchon : le président de La France Insoumise visé par une enquête pour « abus de confiance »