PHOTO - Léa Salamé dévoile un rare cliché de Raphaël Glucksmann avec leur petit Gabriel

·1 min de lecture

Une plongée rare dans son intimité. Quand elle ne mène pas des interviews tambour battant avec des personnalités politiques et culturelles, Léa Salamé prend du temps pour s'occuper de sa famille et multiplier les moments de complicité. Et c'est l'un de ces instants sacrés que la journaliste de 41 ans a tenu à capturer et partager sur son compte Instagram. Ce dimanche 7 février, elle a révélé une photographie de son compagnon depuis 2015, Raphaël Glucksmann avec leur fils, Gabriel, et son beau-fils, enfant que le député européen a eu en 2011 avec la femme politique géorgienne et ukrainienne Eka Zgouladze.

Le fils d'André Glucksmann prend la pose, de dos, avec ses deux garçons, collés les uns aux autres. Les trois bonhommes sont habillés de la même manière : un gilet bleu, un jean noir et des Stan Smith aux pieds. "Les Dalton", s'est amusée la journaliste. Une jolie complicité que les internautes ont semble-t-il appréciée. "Jolie famille !", "La famille Stan Smith", "Sympa pour Averell", "Il manque un Dalton là", ont commenté certains.

Discrète sur sa vie de famille, Léa Salamé s'était pourtant confiée en 2019 sur son rôle de maman, déplorant de ne pas passer suffisamment de temps avec son petit garçon. "J’essaie de faire de mon mieux ! Je rate déjà beaucoup de choses et je m’en veux pas mal ! Je n’ai pas assez de temps pour mon fils, et cela me ronge. Je pars très tôt le matin, il ne me voit pas", regrettait-elle dans nos colonnes. Mais plutôt que de culpabiliser, la journaliste (...)

Lire la suite sur le site de GALA

PHOTO - Jade Hallyday dévoile son premier tatouage très symbolique
Marine Le Pen : pourquoi elle pourrait être accusée de « virer la sœur après avoir tué le père »
Manon (The Voice) victime d'une fausse couche : "Je viens de perdre mon bébé"
Ingrid Chauvin : cette "échappatoire qui lui fait du bien" après sa rupture avec Thierry Peythieu
"Des larmes de frustration et de dépit" : Meghan Markle et Harry ingérables, nouvelles révélations