PHOTO Khloe Kardashian dévoile une photo de ses vergetures, les internautes déçus

·1 min de lecture

Début janvier, Khloe Kardashian partageait sur les réseaux sociaux une photo à la salle de sport, posant en jogging en velours devant son reflet dans le miroir. Elle indiquait reprendre le sport pour être « prête pour l’été ». Les abonnés de la sœur de Kim Kardashian s’interrogeaient alors sur sa remise en forme qu’ils ne jugeaient pas nécessaire. « Perfection », « Tu es magnifique Khloe », « Tu n’as pas besoin de te préparer pour l’été, tu es la plus mince de ta famille maintenant, à part Kendall », pouvait-on notamment lire en commentaires. Il faut dire que depuis la naissance de sa fille True, née de sa relation (chaotique) avec Tristan Thompson, Khloe Kardashian a beaucoup minci. Fière de son corps, elle l’a affiché sur Instagram, samedi 30 janvier, posant sur la plage en bikini, montrant à ses abonnés quelques vergetures sur ses hanches. « J’adore mes rayures », a-t-elle écrit en légende du cliché, ajoutant un émoji zèbre. De quoi déclencher un tollé auprès de ses abonnés.

S’ils ont été quelques-uns à saluer la tentative de “body-positivisme” de Khloe Kardashian (« Jolies rayures », « Magnifique », « Merci pour ça Khloe », « Merci d’aider les femmes à comprendre que les vergetures sont normales »), ils ont été nombreux à s’insurger de l’hypocrisie de la publication. « Est-ce que c'est une blague ? », a demandé un internaute, ne voyant par les vergetures. « Quelles rayures ? », « Je cherche les marques », « Elles sont où ? », « Je ne vois pas de marque », « On ne peut même (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Bernard Tapie : son coup de gueule contre les supporters de l'OM après l'attaque du centre d'entraînement
Loïc Le Cotillec, le musicien incarcéré pour viols : les témoignages glaçants de trois autres femmes dévoilés
Jean-Luc Reichmann : sa fille Rosalie a dû se séparer de son compagnon
Mort de Faustine Nogherotto : son message bouleversant posté un mois avant sa disparition
Emmanuel Macron : cette scène cocasse avec ses ministres lors d'un Conseil de défense