PHOTO Jean-Pierre Pernaut a 71 ans : le tendre message de Nathalie Marquay pour son anniversaire

·1 min de lecture

L'an dernier à la même date, Jean-Pierre Pernaut avait vécu un 70ème anniversaire inoubliable. De corvée de journal de 13 heures sur TF1 au lieu de profiter d'un jour de farniente, le présentateur qui oeuvrait alors confiné chez lui - avec sa fille Lou pour maquilleuse - avait eu l'agréable surprise de découvrir de nombreux messages d'anniversaire émanant de ses équipes. Pensant lancer un duplex avec le journaliste Sébastien Hembert, il avait découvert ému le pot aux roses : « Je n'ai pas du tout envie de te parler de mon confinement mais plutôt d'un événement qui nous tient terriblement à coeur à nous tous », avait lancé Sébastien Hembert, avant de révéler que pour l'occasion l'équipe de la star du 13h lui avait rédigé des messages d'affection. « On aurait aimé réunir la chorale des correspondants pour te chanter une petite chanson mais ce n'est pas possible, donc chacun y est allé avec son téléphone portable », avait révélé le journaliste à un Jean-Pierre Pernaut bouleversé.

Mais le présentateur n'a pas laissé la possibilité à ses équipes de renouveler l'exploit ; le 18 décembre dernier, après 33 années de bons et loyaux services à la France des régions, Jean-Pierre Pernaut a tiré sa révérence avouant qu'il était temps de changer de rythme. Une décision à laquelle sa femme, l'ancienne Miss France Nathalie Marquay n'est sans doute pas étrangère. Mais quoi de plus normal pour la maman de Lou et de Tom que de vouloir garder auprès d'elle celui que l'on a partagé avec plusieurs (...)

Lire la suite sur le site de Voici

VIDEO N'oubliez pas les paroles : une candidate raconte une bagarre… à laquelle Fabien a assisté
Tiphaine Auzière : la fille de Brigitte Macron prend une grande décision pour son avenir professionnel
PHOTO Jade Leboeuf pose en dessous de dentelle noire, les fans envoûtés
Loft Story : Julie dévoile la condition de la production pour que son mari Christophe touche ses gains
Dîners clandestins organisés par Pierre-Jean Chalençon : le Palais Vivienne perquisitionné