PHOTO Jean-Marc Morandini : cette tradition familiale à laquelle l’animateur renonce avec tristesse pour Noël

·1 min de lecture

Après avoir chamboulé toute l’année 2020, le coronavirus perturbe aussi le réveillon de Noël. Si les restrictions anti-covid sont assouplies ce jeudi 24 décembre, avec notamment la possibilité de regrouper six adultes à la même table, ces festivités ne ressembleront définitivement pas aux précédentes. Récemment diagnostiqué positif au virus et ne présentant désormais plus de symptômes, Emmanuel Macron a d’ailleurs tenu à rappeler l’importance des gestes barrières.

« Le président de la République tient à quelques heures de Noël à rappeler l’importance des gestes barrières, de l’aération des pièces, du port du masque, du lavage régulier des mains et de la limitation du nombre de contacts quotidiens face à cette épidémie », a-t-il indiqué dans un communiqué de l’Élysée. Les préparatifs sont malgré tout lancés dans les foyers français. Alessandra Sublet a par exemple décidé de rejoindre son ex Clément Miserez à Saint-Barthélémy, pour offrir un Noël digne de ce nom à leurs enfants malgré la situation.

En revanche, pour Jean-Marc Morandini, l’ambiance n’est pas vraiment à la fête. Sur Instagram, c’est non sans émotion que l’animateur de 55 ans a annoncé qu’il ne pourrait pas être aux côtés de ses parents pour le réveillon de Noël, alors qu’il a l’habitude de profiter d’eux à chaque fin d’année. « Triste réveillon de Noël cette année que je ne ferai pas avec mes parents à Marseille pour la première fois, pour les protéger de cette saleté de Covid-19 ! Alors cette photo c’était il y a (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Norman se confie sur sa relation haute en couleur avec sa compagne
Céline Dion : du renouveau pour 2021 selon l’astrologue Marc Angel
Caroline Margeridon jamais draguée : cette confidence un peu vache sur son potentiel de séduction
Jean Castex : ses tendres confidences sur sa vie de famille à Matignon
PHOTO Shemar Moore atteint de la Covid-19 : son message plein d'optimisme malgré son isolement