PHOTO Ingrid Chauvin ravie par la fermeture des écoles : la comédienne reconnaît sa chance

·1 min de lecture

Ce mercredi 31 mars, Emmanuel Macron a pris la parole face aux Français pour annoncer les dernières mesures prises dans le cadre de la lutte contre la Covid-19. Alors qu’une grande partie des citoyens était persuadée que le chef de l’Etat allait de nouveau annoncer un confinement strict, il a changé de voie et a indiqué la fermeture des établissements scolaires pour les trois prochaines semaines. Une nouvelle qui a fait réagir les célébrités sur les réseaux sociaux. Si Christophe Beaugrand était inquiet de ne pas trouver une garde pour son fils, Sylvie Tellier n’a pas caché sa lassitude à l’idée de ne plus pouvoir télétravailler tranquillement avec ses trois enfants à la maison. Arthur a préféré jouer la carte de l’humour, tout comme Jarry qui espère être encore en vie d’ici la reprise ! En revanche, s’il y en a bien une qui est ravie de cette fermeture des écoles, c’est Ingrid Chauvin.

Sur Instagram, la maman de Tom n’a pas masqué sa joie à l’idée de passer plusieurs semaines en compagnie de son petit garçon. Toutefois, la star de Demain nous appartient reconnaît que cela demande une certaine organisation. “Vous aussi vous galérez avec l‘organisation pour vos enfants face aux écoles et crèches qui ferment ??! Un petit casse-tête chinois, qui lorsqu'on parvient à trouver les meilleures solutions pour tout le monde, finit par rendre heureux”, s’exclame l’ex-compagne de Thierry Peythieu. “

Hum, je parle pour moi très égoïstement et je m'en excuse. J’avoue être aux anges d’avoir réussi (...)

Lire la suite sur le site de Voici

VIDEO Sheila : ses confidences émouvantes au sujet de la disparition des chanteurs yéyé
Vaccin AstraZeneca : cette décision radicale envisagée par le gouvernement de Jean Castex
François Berléand : comment la crise de la Covid-19 bouleverse sa vie de famille
Yseult se compare à Johnny Hallyday et s'attire les foudres des internautes
Emmanuel Macron provoque la colère des médecins : l'un d'eux témoigne et s'en prend au président