PHOTO Emmanuelle Rivassoux hospitalisée, elle ne peut s'empêcher de redécorer sa chambre

·1 min de lecture

C'est la tuile, après Norbert Tarayre il y a quelques jours c'est au tour d'Emmanuelle Rivassoux, la pétillante décoratrice et complice de Stéphane Plaza de faire un séjour forcé à l'hôpital. Après quelques hésitations, la jolie brune a préféré faire preuve d'honnêteté avec ses abonnés et leur avouer la situation : "J’ai été un peu absente d’Instagram ces derniers jours. P’tit pépin de santé, rien de grave mais un petit séjour ici s’impose. (...) En vrai, j’aurais pu ne pas parler de cet épisode mais sans les stories habituelles vous vous seriez doutés de quelque chose alors autant être transparente ! Je vais garder pour moi les raisons de cette intervention mais pas d’inquiétude, tout se passe bien. ", s'est-elle empressée de les rassurer sans toutefois trop en dire.

Fidèle à elle-même Emmanuelle Rivassoux n'a pas prévu de se tourner les pouces ou de regarder le plafond, elle a déjà apporté quelques notables améliorations à sa chambre comme elle le dévoile dans ses clichés avant / après. "J’ai emporté mon "kit déco" pour égayer cette chambre : coussins à fleurs, plaids, paniers... bref mon kit de survie", résume-t-elle avouant ensuite : "Je ne pense pas qu’ils me gardent longtemps ici, ils n’en peuvent déjà plus de la patiente décoratrice " Amusée elle explique avoir déjà en tête ses prochains chantiers : "Après le relooking de la chambre, j’ai un projet pour le couloir, je voudrais harmoniser la salle de réveil et revoir ce bloc opératoire qui manque terriblement de couleurs..." (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Marion Cotillard : des tensions avec Guillaume Canet ? Elle fait de rares confidences sur son couple
Nabilla Benattia déçue : elle annonce une mauvaise nouvelle pour son mariage
PHOTO Barbara Opsomer : la jeune maman se dévoile en pleine séance de tirage de lait
PHOTO Laeticia Hallyday : ce clin d’oeil à Johnny Hallyday qui prouve qu’elle ne l’a pas oublié
Marion Cotillard : cette question perturbante de sa fille Louise qui l'a déstabilisée