PHOTO - Emily Ratajkowski publie un cliché à 14 ans en bikini : “Je suis triste que cette photo existe”

En 2013, Robin Thicke et Pharrell Williams frappaient fort avec le titre Blurred Lines. Dans le clip de cette chanson, trois jeunes femmes dansaient autour des deux chanteurs. Parmi elles, une certaine Emily Ratajkowski. Sa plastique longiligne de rêve, sa chevelure brune et ses yeux de biche ont fait fondre le cœur de nombreux anonymes à travers le monde et la jeune femme de 28 ans aujourd'hui est devenue, en un rien de temps, un véritable sex-symbol.

Sur Instagram, la sculpturale brune a pour habitude de montrer sa cambrure, parfois dénudée, à ses admirateurs. Mais ce samedi 4 janvier, elle a préféré relayer un nouveau message coup de poing, dénonçant les diktats de la beauté. Dans cette publication, on la retrouve à l'âge de 14 ans. "J'aimais montrer cette photo de moi aux gens (...) pour prouver que mon corps était naturel", amorce la belle brune. Et d'ajouter : "maintenant, je suis triste que cette photo existe". En raison, dès ce jeune âge, elle était déjà trop associée à son physique. "J'aurais aimé que le monde ait encouragé mon moi de 14 ans à être plus que mon corps", a ainsi expliqué Emily Ratajkowski.

Si elle reconnaît que son image incendiaire, son corps, sa sexualité sur Instagram lui ont permis de se "responsabiliser", elle souhaite inspirer les jeunes filles (et pourquoi pas, les garçons) de 14 ans à ne pas se reposer uniquement à leurs physiques. "Ne vous inquiétez de rien pour l'instant. Lisez beaucoup de livres et sachez que ce que vous voyez sur Instagram n'est

Retrouvez cet article sur GALA

VIDÉO - "Un risque mortel" : le dilemme angoissant de Christophe Castaner face aux Gilets jaunes
Jean-Luc Reichmann cible d'une grosse arnaque, il met en garde ses fans
Quand Ayem Nour avait « peur » de dire oui à Cyril Hanouna pour TPMP
Scandale du prince Andrew : menacée de mort, son amie Ghislaine Maxwell reste introuvable
Lily-Rose Depp repérée avec Cole Sprouse de Riverdale à une soirée ? L’actrice réagit aux rumeurs