Cette photo d'araignées Huntsman devrait vous réjouir

Coline Chambolle
Des araignées Huntsmans ont été retrouvé dans un habitat d'opossums, et c'est bon signe.

ENVIRONNEMENT - Si les araignées Huntsman en terrifient plus d’un par leur taille et leur aspect, elles sont inoffensives pour les humains.

L’écologiste Angela Sanders le sait bien et lorsqu’elle a ouvert un habitat d’opossum pygmées -aussi appelés “Burramyidae”- avant d’y trouver une douzaine d’araignées de ce type, celle-ci ne s’est pas enfuie. Bien au contraire: elle était ravie. 

La présence de ces araignées a en effet prouvé à l’écologiste de l’ONG “Bush Heritage Australia” que les écosystèmes qu’elle travaille à restaurer sont désormais suffisamment sains pour soutenir une plus grande diversité d’espèces.

Cette zone que l’association veut réhabiliter depuis un certain temps va pouvoir accueillir de plus en plus d’espèces au fil du temps, notamment grâce à la plantation d’arbres effectuée dans cette réserve naturelle de Monjebup qui avait été défrichée pendant des décennies.

Une des rares espèces qui vit en groupe

Plantés en partie afin que les opossums pygmées puissent se nourrir, ces arbres ne sont cependant pas encore assez vieux pour que les animaux s’installent sous leur écorce. Angela Sanders avait donc installé des caisses en bois pour reproduire au mieux leur habitat naturel. 

Un abri tout confort qui a fini par aussi attirer en nombre les araignées Huntsman qui, contrairement à la majorité des araignées, restent souvent en groupe. De quoi expliquer l’abondance de ces arachnides sur la photo.

“Les araignées dans les boîtes à opossums sont toutes de la même espèce, les différentes tailles et couleurs proviennent de spécimens d’âges différents ”, précise Julianne Waldock, arachnologue du Western Australian Museum, à ScienceAlert. Pour ce qui est des opossums pygmées, Bush Heritage Australia a assuré à ScienceAlert qu’il y a largement assez d’habitats pour tout le monde. 

LIRE AUSSI

Retrouvez cet article sur le Huffington Post