PHOTO Clara Morgane sexy en lingerie sur Instagram, elle affole ses fans

C’est bien connu, Clara Morgane aime son corps et adore aussi le montrer à sa communauté de 711 000 d'abonnés sur Instagram. En effet, la star s'est, une fois de plus, montrée quasi-topless sur la Toile après avoir enflammé les internautes grâce à un cliché en soutien-gorge pour la fête des mères ou encore hypnotisé sa communauté en se montrant nue sur la Toile. Et, ce lundi 8 juin, c'est en postant une photo particulièrement sexy qu'elle a débuté sa communication digitale. "Bonne semaine à vous" a-t-elle souhaité à ses fans à travers un arrêt sur image en noir et blanc, l'affichant en lingerie deux pièces de couleur blanche. Et manifestement, ce type de publication a tendance à plaire à ses abonnés. Avec près de 37500 mentions j'aime, force est de constater que les internautes apprécient fortement le geste de Clara Morgane. "Sublime et rayonnante Clara", "Tu es magnifique comme d'habitude", "Quelle beauté", apparaissent parmi les commentaires les plus élogieux en réaction. Néanmoins, bien que largement apprécié, ce post n'est pas sans but...

Un placement de produit stratégique

Clara Morgane sait ce qui fonctionne sur les réseaux sociaux et et ne se prive pas d’en jouer. En effet, à travers sa dernière publication laissant apparaître ses courbes voluptueuses, la trentenaire espère faire la promotion d'un site web particulier. Celui où des photos exclusives de ses précédentes séances seront consultables par ses abonnés. "Découvre mes séances photos exclusives et inédites sur mon

Retrouvez cet article sur Voici

JK Rowling choque avec ses propos sur la transsexualité : Daniel Radcliffe s'en prend à elle
PHOTO Koh-Lanta 2020 : une candidate révèle avoir fait de la chirurgie esthétique après l'aventure
Inhumation de Guy Bedos : découvrez les images de la cérémonie et l’ultime baiser de Nicolas Bedos
VIDEO Paul éliminé de N’oubliez pas les paroles : cette petite phrase qui a choqué Nagui
VIDEO Christophe Castaner ne comprend pas la version des policiers accusés d’avoir frappé le petit Gabriel