Photo Belles révoltesArt Particules libresCiné Ponoc au topArt Corot plein cadre

Libération.fr

La photojournaliste américaine Susan Meiselas, qui a consacré sa carrière à témoigner des violences et des insurrections, est à l’honneur au Jeu de paume. Des strip-teaseuses aux révoltés du Nicaragua, des textes et vidéos illustrent sa démarche, à la fois dans l’échange avec les personnes qu’elle photographie, dont elle consigne les paroles, et avec le public, qu’elle prend par la main.

Art Particules libres

L’expo collective explore, sous les ors d’un glamour minéral ou la présence de surfaces infectées, mangées et réduites en poussière, le mariage de l’humain et du non-humain, ce qui prend la forme de pièces hyperactives, générant des contacts et des réactions entre des matières et des objets appartenant à des règnes différents.

Ciné Ponoc au top

Plein de fougue et de mouvement, parcouru d’un souffle d’aventure à l’innocence contagieuse, le premier film du studio Ponoc est à l’image de sa jeune héroïne. Tout en conservant l’excellence visuelle du studio Ghibli, le film de Yonebayashi peut se lire comme une réponse candide à l’aspect plus sombre et adulte des œuvres de Miyazaki et Takahata.

Art Corot plein cadre

Le musée Marmottan Monet présente une exposition thématisée autour des portraits, empreints de mélancolie et de mystère, peints tout au long de la vie de Camille Corot mais peu montrés par cet artiste délicat, surtout connu pour ses paysages vaporeux : «Moi, je ne suis pas de ces spécialistes qui font le morceau. Mon but, c’est d’exprimer la vie. Il me faut un modèle qui remue.»



Retrouvez cet article sur Liberation.fr

Expo / Li Kunwu, le Yunnan de rails et d’os
Jean-Luc Tartarin, l'enchanteur
Regards sur la ville
Maarten Baas, les rondeurs d’un design qui cartoone
Les femmes, nouvelles têtes de l’art (2/6)