PHOTO - Amandine Petit déjà au taquet... c’est parti pour l’aventure Miss France 2021

·1 min de lecture

En se démarquant de ses quatre dauphines, Miss Bourgogne, Miss Alsace, Miss Côte d'Azur et Miss Provence, Amandine Petit a pris la relève de Clémence Botino ce samedi 19 décembre. Couronnée Miss France 2021 au Puy du Fou face à seulement 400 privilégiés testés négatifs, pandémie de coronavirus oblige, la nouvelle reine de beauté a rejoint Paris au côté de Sylvie Tellier dans la foulée de son sacre, comme le prouve une story relayée sur Instagram par la patronne des Miss ce dimanche 20 décembre. Maquillée et coiffée au sein du Royal Monceau, un hôtel de luxe situé dans le huitième arrondissement de la capitale, l'étudiante de 23 ans s'est ensuite prêtée à l'exercice de la traditionnelle séance photo de Miss France, officialisant le début de son règne.

Amandine Petit a donc pris la pose, sa tiare tantôt en main, tantôt sur sa tête, sur la Place du Trocadéro mais aussi dans les rues de Paris. Un rêve devenu réalité pour celle qui représentait la Normandie au concours Miss France 2021. "Très clairement il faut croire en ses rêves, puisque sur tous mes bulletins de notes quand j’étais plus jeune on m’écrivait toujours ‘manque de confiance en soi'. Alors ce soir, j’ai prouvé que même si on manque de confiance en soi, on peut aller très loin et il faut croire en ses rêves", a-t-elle déclaré avec émotion lors de son couronnement. Mais loin de cette ébullition, une polémique née de l'égalité entre la nouvelle reine et sa première dauphine, Miss Provence 2020.

À l'issue du vote final, (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Chloé Jouannet s'imagine en Miss, Alexandra Lamy lui remet les pieds sur terre... avec humour !
Miss France : Lara Gautier (Miss Côte d'Azur), l'autre favorite qui a enflammé Twitter
Emmanuel Macron "n'est pas le président des riches, ni l'arrogant qu'on caricature", un proche témoigne
Miss France - Delphine Wespiser et Roger, de 26 ans son aîné : "On est un couple atypique"
Marie-Sophie Lacarrau n'en démord pas : "On aurait pu me laisser saluer les téléspectateurs de France 2"