PHOTO Amélie Mauresmo fière de sa fille : Ayla est bien partie pour prendre sa relève

·1 min de lecture

Amélie Mauresmo est sans nul doute l’une des plus grandes sportives de l’Hexagone. En près de quinze ans de carrière, elle a réussi à s’imposer comme l’une des meilleures joueuses de tennis au monde. Après avoir été sacrée championne du monde junior en 1996, elle fait ses grands débuts sur le circuit professionnel deux ans plus tard. Après avoir atteint la finale de l’Open d’Australie en 1999, elle poursuit sa fulgurante ascension dans les tournois du Grand Chelem, titillant les meilleures joueuses du circuit jusqu’en 2006. Cette année là, Amélie Mauresmo s’impose face à la redoutable Justine Henin en finale de l’Open d’Australie et de Wimbledon. Elle devient ainsi numéro une mondiale, titre qu’elle défendra corps et âme pendant trente-quatre semaines.

Malheureusement pour elle, le rythme des années suivantes se révèle plus difficile à tenir. Après une année 2009 pleine de déceptions, elle décide d’annoncer la fin de sa carrière et se reconvertie brillamment en consultante pour France Télévisions. Mais l’appel des courts est bien trop fort et la voilà qui est nommée capitaine de l’équipe de France de Fed Cup en juillet 2012 avec laquelle elle atteindra la finale de la compétition en 2016. Deux ans plus tard, elle succède à son idole Yannick Noah au poste de capitaine de l’équipe de France de Coupe Davis, devenant ainsi la première femme nommée à ce poste. Elle renonce cependant à ce titre afin de devenir l’entraîneuse de Lucas Pouille jusque’à la fin de leur collaboration en octobre (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Francis Lalanne : le chanteur accusé d’avoir frappé un journaliste de Quotidien
Youssoupha regrette-t-il les paroles de sa chanson pour l'équipe de France ? Sa réponse cash
INTERVIEW - Maxine grande gagnante de Koh-Lanta, les armes secrètes : "Laure restera ma plus belle victoire"
PHOTOS Mathilde Tantot simplement vêtue d'un jean, elle fait fondre sa communauté
Mort de Clarence Williams III : l'acteur de Purple Rain avait 81 ans, Lenny Kravitz lui rend hommage

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles